Liban

Hariri « assigné à résidence » chez lui à Riyad? Le ministre saoudien des AE répond clairement...

OLJ
07/11/2017

Selon différentes sources présentes à Riyad, dont une bancaire, et une autre judiciaire, informées du dossier relatif à la purge géante lancée dans la nuit de samedi à dimanche par le prince héritier saoudien Mohammad ben Salmane, le Premier ministre démissionnaire Saad Hariri serait « assigné à résidence chez lui », contrairement aux 1 300 personnes arrêtées et confinées, voire carrément emprisonnées, au Ritz-Carlton, et qui « dorment sur des matelas, gardées par des forces de sécurité ». L'information, qui ne peut naturellement être vérifiée pour l'instant, est à prendre au grand conditionnel, d'autant que le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Jubeir, a botté en touche contre « ceux qui accusent l'Arabie saoudite d'avoir obligé Saad Hariri à démissionner: cette allégation est nulle et non avenue, et il peut quitter le royaume quand il le souhaite ». Dans un entretien à la chaîne CNN, M. Jubeir a affirmé que ce sont les opérations menées depuis des années par le Hezbollah, y « compris une prise en otage du système politique » libanais, qui sont responsables de cette démission. « Le système politique libanais est désormais incapable, c'est le Hezbollah qui prenait les décisions à la place du gouvernement. C'est ce qui a poussé Saad Hariri à dire : "Stop, je ne cautionnerai pas ça." Nous le soutenons totalement dans sa décision », a encore martelé M. Jubeir.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

La délicate position du Liban aux rencontres de La Mecque

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants