X

La Dernière

Georges Schoucair dans le « Variety 500 »

Cinéma

Le producteur libanais est classé parmi les personnalités « les plus influentes » et y voit « une preuve du dynamisme du cinéma contemporain libanais et arabe ».

OLJ
03/11/2017

Le prestigieux magazine Variety a classé le producteur de films Georges Schoucair, propriétaire de la boîte Abbout Productions, dans sa liste Variety 500 pour l'année 2017, qui regroupe les chefs de file de l'industrie du divertissement et dont le chiffre d'affaires atteint les 2 000 milliards de dollars. Cette liste est mise à jour chaque année et les personnalités sont répertoriées en fonction du travail qu'elles ont accompli en un an. La sélection se fait au sein de la rédaction du magazine américain.

Georges Schoucair a été informé de cette sélection à travers une lettre qui lui a été adressée par l'éditrice de la publication, Michelle Sobrino, et les corédacteurs en chef Andrew Wallenstein et Claudia Eller. « Je suis très honoré de faire partie de cette liste qui met en valeur un travail de longue haleine et notre vision pour un cinéma auquel nous croyons et qu'on voudrait pousser encore et encore à s'épanouir », a réagi le producteur libanais. Et de confier à L'Orient-Le Jour : « Je pense que le travail d'Abbout Productions et de Schortcut Films, ainsi que nos différentes initiatives parallèles, ont résonné à l'international, et cela montre le dynamisme du cinéma contemporain libanais et arabe. D'un autre côté, cela confirme la pertinence du cinéma indépendant qu'il faut continuer à défendre. Un cinéma qui promeut l'ouverture des esprits et des frontières. »

Variety présente Georges Schoucair et son parcours en soulignant qu'Abbout Productions, qu'il a fondé en 2005, développe et produit des films libanais et arabes distribués dans le monde entier. L'article met aussi l'accent sur Schortcut Films, une initiative créée par Schoucair pour coproduire de nombreux films internationaux, notamment Félicité du réalisateur franco-sénégalais Alain Gomis primé avec un Ours d'argent – Grand Prix du jury à la Berlinale 2017, et Zama, l'épopée audacieuse de la célèbre réalisatrice argentine Lucrecia Martel.

Variety rapporte également que les films libanais et arabes produits par Abbout Productions ont remporté des prix dans plusieurs festivals. Parmi eux figurent A Perfect Day (Festival de Locarno) et The Lebanese Rocket Society (Festival du film international de Toronto) de Joanna Hadjithomas et Khalil Joreige, ainsi que Tramontane du réalisateur libanais Vatché Boulghourjian (Semaine de la critique, Festival de Cannes 2016). Georges Schoucair a soutenu la création du festival du film fantastique Maskoon à Beyrouth. Il est également le vice-président du cinéma Metropolis. Il a étudié la production cinématographique à l'École supérieure de réalisation audiovisuelle à Paris.

 

Pour mémoire
Quand le vent du printemps souffle et bouleverse les sentiments

Lire aussi à la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

L’édito de Émilie SUEUR

Les obligations de la classe politique libanaise

Décryptage de Scarlett HADDAD

La récente crise a renforcé les liens entre les responsables...

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.