Syrie

L’opposition rejette une proposition russe de pourparlers

Les factions de l'opposition syrienne en exil ont exclu hier toute participation à des pourparlers de paix avec le régime que la Russie veut organiser à la mi-novembre. Moscou a annoncé mardi vouloir organiser le 18 novembre un « Congrès du dialogue national syrien », assurant avoir invité les principaux groupes de l'opposition à cette réunion qui se tiendra à Sotchi, dans le sud du pays.
L'annonce de la Russie, allié indéfectible du régime de Bachar el-Assad, intervenait à l'issue d'un nouveau cycle de pourparlers de paix sur la Syrie, qui s'est achevé mardi à Astana, capitale du Kazakhstan. La coalition nationale de l'opposition syrienne, principale formation de l'opposition en exil, « ne participera à aucune négociation avec le régime en dehors du cadre de Genève (...) et sans le parrainage des Nations unies », a indiqué un porte-parole de l'organisation, Ahmad Ramadan. Cette invitation est « ridicule, c'est une blague de mauvais goût proposée par le régime en coopération avec la Russie », a asséné Yehia al-Aridi, un porte-parole du Haut-Comité des négociations (HCN), qui représente des groupes-clés de l'opposition aux pourparlers de Genève.
Sur son site internet, le ministère russe des Affaires étrangères a publié la liste des 33 organisations politiques invitées, comprenant des forces prorégime et tout le spectre de l'opposition.


Les factions de l'opposition syrienne en exil ont exclu hier toute participation à des pourparlers de paix avec le régime que la Russie veut organiser à la mi-novembre. Moscou a annoncé mardi vouloir organiser le 18 novembre un « Congrès du dialogue national syrien », assurant avoir invité les principaux groupes de l'opposition à cette réunion qui se tiendra à Sotchi, dans le sud...

commentaires (0)

Commentaires (0)