X

La Dernière

Melania Trump honorée, Donald est heureux

This is America

Le président américain n'avait pratiquement jamais été vu aussi détendu et à l'aise en public qu'à cette soirée donnée à l'ambassade du Koweït à Washington.

27/10/2017

« Rima, vous êtes un porte-bonheur ! » C'est avec ces mots que le président américain Donald Trump a remercié l'ambassadeur du Koweït à Washington, cheikh Salem al-Sabah, et son épouse Rima au moment de partir. Le couple avait organisé dans sa résidence un gala à l'occasion de la remise du Humanitarian Award, décerné par la Kuwait-America Foundation à la First Lady Melania Trump. L'hôtesse des lieux, également ambassadrice de bonne volonté auprès du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), a consacré les bénéfices de cette soirée à un programme dédié à l'amélioration de la vie des femmes et des enfants syriens réfugiés au Liban.

Célèbre dans la capitale fédérale pour son énergie au service de nombreuses causes, Rima al-Sabah a, une fois de plus, réussi son pari. Toute la A-List de Washington avait répondu présent à l'invitation de l'ambassadeur, notamment le secrétaire d'État Rex Tillerson ; le secrétaire du Trésor Steven Mnuchin ; le secrétaire du Commerce Wilbur Ross ; le conseiller pour la Sécurité nationale le général H.R McMaster ; la secrétaire des Transport Elaine Chao ; le secrétaire du budget Mick Mulvaney ; l'ambassadrice américaine à l'ONU Nikki Haley ; les conseillers du président, Jared Kushner et Ivanka Trump ; le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres ; le haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés Filippo Grandi, et enfin tous les ambassadeurs en poste. Parmi les invités libanais – l'ambassadeur koweïtien est de mère libanaise (Leila al-Merhebi), et son épouse Rima l'est à 100 % –, l'ancienne députée Nayla Moawad (en visite aux USA), la chargée d'affaires de l'ambassade du Liban Carla Jazzar, et l'homme d'affaires Tony Tamer.

 

« La cruauté de l'histoire »
Tout au long de ce gala très huppé et plutôt privé, il a été question du dramatique déplacement des populations qui frappe actuellement le monde. En accueillant ses invités, Rima al-Sabah a précisé que cette année, certaines collectes de fonds organisées en faveur du HCR ont totalisé un million de dollars, et ont été dédiées aux femmes et à l'éducation des filles. « Melania Trump reste dans la lignée des épouses de chefs d'État américains qui ont utilisé la plateforme mise à leur disposition pour attirer l'attention sur les problèmes humanitaires ponctuels et leur donner une grande visibilité. Elle qui a dû quitter sa terre natale connaît la difficulté de s'adapter, d'apprendre une nouvelle langue, une nouvelle culture et de faire de son pays d'adoption un nouveau chez soi », a-t-elle affirmé. La First Lady américaine, en smoking blanc, s'est dit honorée par la distinction qu'elle venait de recevoir. Comme à son habitude, elle a été brève et réservée sur son action, soulignant qu'elle allait continuer à s'intéresser à l'enfance qui, souvent, « porte le fardeau de la cruauté et de l'injustice de l'histoire ».

L'ambassadeur Sabah a ensuite pris la parole. « Ce soir, nous célébrons, ici même, le 12e anniversaire de la Kuwait-America Foundation, et nous partageons avec vous notre engagement philanthropique afin de soutenir les personnes les plus défavorisées. Le Koweït est un petit pays, certes, mais ceci ne doit pas nous empêcher de faire notre devoir et de participer au règlement de la terrible crise humanitaire qui touche 22,5 millions de réfugiés dans le monde », a-t-il dit, soulignant que la situation est encore plus grave et alarmante au Moyen-Orient, « cette région du monde où il faut également et parallèlement lutter contre le terrorisme ». Des propos auxquels le secrétaire d'État Tillerson a tenu à faire écho.

Retour à l'humanitaire « pur, enfin, avec Antonio Guterres, venu de New York, et Filippo Grandi, qui a fait le déplacement depuis Genève. Tous deux ont évoqué avec ardeur leur mission, « particulièrement difficile dans un contexte international délicat », mais ont souligné qu'ils ne perdent pas espoir dans l'action que mènent leurs institutions. Pour finir, la chanteuse Tania Kassis a interprété les magnifiques Ave Maria et March with Me. Le président Trump a félicité la chanteuse en lançant un « You are awesome ! », et Melania Trump l'a embrassée en lui disant : « It was so beautiful ! » Tout au long de cette soirée, le président Trump avait une humeur légère et amusée qu'on lui connaît peu – sans doute grâce à cette parenthèse de qualité, loin des turbulences politiques qui bousculent la première année de son mandat.

 

 

Dans la même rubrique

Ivana, une autre Trump de la même trempe

« J’aime la mode scandale » : « Black Is Beautiful » !

Ada Lovelace, fille de lord Byron et de « la princesse du parallélogramme »

La mode Rizik’s, pionnière et toujours « in »

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Christine

Article stupéfiant de l'olj. Doit on s'enchanter de ce que Malania soit honorée et que Donald soit heureux à l'heure où les Trumps font déshonneur à leur pays et à leurs postes?

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le sort des consultations parlementaires tributaire de Hariri... et de la rue

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

Éditorial

Pour une révolution économique

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants