Dernières Infos

L'ingérence électorale, "arme de prédilection" pour Moscou, selon Haley

AFP
19/10/2017

La Russie utilise l'ingérence électorale comme "arme de prédilection" pour saper la démocratie dans le monde et doit être tenue responsable de cette "guerre", a déclaré jeudi l'ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU, Nikki Haley.
"Quand un pays peut intervenir et interférer dans les élections d'un autre pays, c'est la guerre", a ajouté la diplomate lors d'une table ronde sur le leadership américain organisée à New York par l'Institut George W. Bush.
"Nous ne l'avons pas seulement vu ici - regardez en France, d'autres pays". Les Russes "le font partout, c'est leur arme de prédilection", a affirmé Nikki Haley, qui a un rang de ministre aux Etats-Unis et figure parmi les personnalités les plus influentes de l'administration de Donald Trump. "Ils doivent en être tenus pour responsables", a-t-elle insisté.

Le Congrès américain enquête depuis plusieurs mois sur une possible ingérence russe dans la campagne électorale américaine de 2016. Moscou a démenti toute interférence.

La rivale démocrate du républicain Donald Trump, Hillary Clinton, a rendu en partie responsable de sa défaite la Russie, accusée d'avoir piraté ses courriels de campagne et d'avoir utilisé les réseaux sociaux avec le même objectif.

Interrogée sur les menaces auxquelles doivent faire face les Etats-Unis, Nikki Haley a cité la Russie à côté de la Corée du Nord, de l'Iran et du groupe Etat islamique. "La Russie ne peut pas nécessairement tout gagner. Elle n'a pas de moyens militaires suffisants. Elle n'a pas une économie forte, donc elle s'insère dans toutes les situations pour créer un chaos", a-t-elle jugé.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants