X

Liban

Journée du volontariat français : Quand des jeunes s’engagent au service de la société libanaise

Journée du volontariat français
18/10/2017

De jeunes Français motivés quittent chaque année leur pays pour s'engager en tant que volontaires internationaux auprès de la société civile libanaise et du ministère des Affaires sociales. Célébrée hier par France Volontaires à la Résidence des Pins, la Journée du volontariat français a réuni plusieurs de ces volontaires ainsi que des représentants des principales ONG œuvrant au Liban. L'événement a eu lieu en présence du ministre des Affaires sociales, Pierre Bou Assi, de l'ambassadeur de France à Beyrouth, Bruno Foucher, et du coordonnateur spécial adjoint des Nations unies pour le Liban, Philippe Lazzarini.
Prenant la parole au cours de l'événement, Pierre Bou Assi a loué la « valeur humaine » du volontariat et remercié les volontaires qui contribuent au Programme de volontariat national (NVSP) lancé par son ministère, avec le soutien de la Banque mondiale. Ce programme vise à encourager la jeunesse à s'engager davantage dans les voies du volontariat dans le pays.


Bruno Foucher a, pour sa part, considéré que le volontariat français contribuait à réaliser « les valeurs universelles de la solidarité et de l'humanisme ». Philippe Lazzarini, lui, a insisté sur la mise en place d'ici à 2030, et par le biais du volontariat, des 17 Objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies, à savoir : pas de pauvreté, faim « zéro », bonne santé et bien-être, éducation de qualité, égalité entre les sexes, eau propre et assainissement, énergie propre et d'un coût abordable, travail décent et croissance économique, industrie, innovation et infrastructure, inégalités réduites, villes et communautés durables, consommation et production responsables, mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques, vie aquatique, vie terrestre, paix, justice et institutions efficaces et partenariats pour la réalisation des objectifs.

Pour Jihane Elayachi, représentante de France Volontaires et directrice de l'Espace Volontariats à Beyrouth, l'objectif de la Journée du volontariat français est de « montrer la valeur ajoutée du travail des volontaires mobilisés sur le terrain ».

 

Un travail « axé sur l'humain »
Une table ronde a suivi qui a porté sur le travail conjoint entre l'État, le secteur privé, les ONG et la société civile pour atteindre les ODD, avec pour modératrice Elsa Abi Khalil, représentante au Liban de l'association MakeSense qui travaille pour le développement communautaire.
Lucas Wintrebert, coordinateur de projets chez l'ONG Amel, a présenté le travail de l'association, notamment dans le domaine de la santé publique. Nicolas Pinton, représentant de l'Institut européen de coopération et de développement (IECD), a évoqué entre autres les formations professionnelles pour les métiers techniques offertes par l'IECD.


La responsable du NVSP au sein du ministère des Affaires sociales, Marwa Kik, a ensuite évoqué les activités du ministère, mises en place dans le cadre d'un partenariat avec la Banque mondiale depuis 2013. Des activités « axées sur l'humain, dans le but de servir la société civile ». « Plus de 5 000 volontaires ont participé à nos activités et 39 % ont servi des communautés autres que les leurs », a souligné Mme Kik.


Pour René Léon Solano, spécialiste principal de la protection sociale de l'emploi au sein de la Banque mondiale, le volontariat permet d'assurer aux jeunes une insertion économique et sociale. Il peut également aider les jeunes « à diversifier leurs compétences et à trouver un emploi plus facilement ».
L'entrepreneuriat social était représenté par Soraya Hamdan et Marie José Daoud, journalistes et cofondatrices du média Labné & facts. À travers leur plateforme médiatique, ces dernières se proposent d'aider les ONG, les start-up ou les individus à communiquer leurs messages positifs sur le Liban.

 

Pour mémoire

« France Volontaires » : échanges d’expertises et solidarité internationale avec le Liban

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.