X

Sport

Ansar humilie le Nejmeh dans le derby beyrouthin

Football – Championnat du Liban
Tony Hayek | OLJ
04/10/2017 | 00h00

Initialement programmé vendredi dernier en ouverture de la troisième journée du championnat du Liban de première division, puis reporté pour des raisons de sécurité, le derby beyrouthin tant attendu entre Nejmeh et Ansar a finalement eu lieu lundi soir sur le terrain de la cité sportive Camille Chamoun et a tenu toutes ses promesses, avec à la clé une victoire écrasante des verts (5-1) qui restera dans les annales du football libanais.

Après un premier round d'observation qui durait vingt bonnes minutes au cours desquelles le Nejmeh se montrait le plus entreprenant sur le terrain, les joueurs d'Ansar prenaient les choses en main et ouvraient les hostilités à la 23e minute avec un but d'un ancien du Nejmeh, Khaled Takaji.
Ce but coupait les ailes des Nejmiotes qui en encaissaient deux autres avant la mi-temps, œuvres du Sénégalais Malik. Pas rassasié pour un sou par ce doublé, ce dernier empilait deux autres pions au cours de la seconde période pour un quadruplé aussi rare qu'exceptionnel, alors que le Nejmeh, complètement à la dérive et nullement aidé par son gardien Abbas Hassan qui a accumulé les bourdes, parvenait à peine à sauver l'honneur juste avant la pause.

Ce festival a malheureusement été terni par le comportement des supporters du Nejmeh dont le nombre dans les gradins dépassait les dix mille, et qui s'en sont pris dès le coup de sifflet final aux forces de l'ordre et aux joueurs d'Ansar, Takaji et le gardien Rabih Kakhi, deux ex-nejmiotes, qui ont été les principaux artisans de la défaite du Nejmeh.

Le quartier tout autour du stade a dû finalement être bouclé pour des motifs de sécurité, et ce qui aurait dû être une fête sportive s'est achevé dans la consternation et la désolation, avec un grand nombre de blessés parmi les supporters des deux camps. Un triste spectacle qui devrait inciter la Fédération libanaise de football à prendre rapidement des décisions drastiques, dont des sanctions pour éviter tout débordement futur.

 

(Pour mémoire : Le match Nejmeh-Ansar reporté, tensions au sein du Ahed)

 

Le Ahed et le Racing piétinent
L'autre excellente performance de cette journée a été réalisée par la formation de la Békaa, Nabi Chit, qui a réussi un véritable hold-up en s'imposant de justesse face au promu al-Chabab al-Arabi, grâce à un but inscrit à cinq minutes de la fin du temps réglementaire par Hussein Rizk. L'attaquant a profité d'une longue passe d'Ibrahim Bahsoun pour fusiller le gardien des Chabab d'un tir à bout portant à l'intérieur de la surface de réparation, offrant ainsi les trois points de la victoire à Nabi Chit qui est toujours invaincu depuis le début du championnat, malgré des difficultés financières qui l'avaient obligé à se séparer de plusieurs de ses meilleurs éléments pendant l'intersaison.

Le Ahed et le Racing Beyrouth ne parviennent pas à décoller proprement dans ce championnat ; en trois rencontres disputées, les deux équipes ont déjà enregistré trois matches nuls contres leurs adversaires respectifs. Besogneux face à l'ex-pensionnaire de D2 Islah-Bourj Chemali, le Racing peut remercier sa bonne étoile pour l'avoir aidé à échapper à une défaite assurée en arrachant l'égalisation dans les dernières secondes de la partie (2-2).

 

(Pour mémoire : Nejmeh grand bénéficiaire de la deuxième journée)

 

Quant au tenant du titre et candidat déclaré à sa propre succession, le Ahed, il devra sérieusement hausser son niveau de jeu s'il veut garder sa couronne, car ses prestations récentes, surtout celle réalisée contre l'Akhaa Ahly Aley le week-end dernier, ne sont pas dignes d'un champion. Après avoir ouvert le score dès la septième minute de jeu, le Ahed subissait les assauts de la formation d'Aley et finissait par craquer quelques minutes après l'expulsion de son latéral droit Hussein Dakik, permettant à Ahmad Hijazi d'offrir à son club le point du match nul (1-1).

Enfin, deux équipes ont ouvert cette semaine leur compteur victoire de la saison : le Salam Zghorta, sous la houlette de son nouvel entraîneur tunisien Maher Sadiri, s'est imposé à domicile face au Tadamoun Tyr (2-1), qui occupe désormais la dernière place du classement général provisoire, grâce à un doublé de son attaquant bosniaque Marco Mihailovic (27e, 55e).
Le Tripoli Sports Club a également obtenu son premier succès de la saison, qui plus est hors de ses bases et aux dépens du Safa, un des ténors de ce championnat.

Menés un à zéro au bout de quinze minutes de jeu, les Tripolitains ont su réagir et renverser la situation en ayant leurs adversaires à l'usure : Ghazi Hussein égalisait à la dernière minute de la première mi-temps, et le Brésilien Thiago do Ameral se chargeait de porter le coup de grâce au Safa en inscrivant le but de la victoire dans les ultimes instants de la partie.
Grâce à cette victoire, le Tripoli SC quitte la dernière place du classement, alors que le Safa perd une bonne occasion de conserver la tête du championnat, ex aequo avec Ansar et Nabi Chit.

 

Pour mémoire

Ansar annonce la couleur d'entrée, Nejmeh et Ahed dos à dos

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué