Moyen Orient et Monde

Damas dénonce un référendum « inacceptable »

Le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid Moallem, a dénoncé hier le référendum d'indépendance organisé par la région autonome du Kurdistan irakien, soulignant que Damas ne reconnaît qu'un Irak unifié. Damas « ne reconnaît rien d'autre que l'unité de l'Irak », a dit M. Moallem. « Nous rejetons toute action susceptible de mener à la fragmentation de l'Irak », a-t-il dit. « Cette démarche est inacceptable et nous ne la reconnaissons pas », a ajouté le ministre syrien, affirmant avoir fait état de la position de Damas à son homologue irakien. Le journal syrien al-Watan, proche du gouvernement, a également cité un responsable des Affaires étrangères syriennes, Ayman Soussane, critiquant le vote d'hier. « Ceci est le résultat des politiques américaines destinées à diviser et créer des conflits dans la région », accuse M. Soussane, pour qui le référendum « nuit à l'Irak et aux frères kurdes ».


Le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid Moallem, a dénoncé hier le référendum d'indépendance organisé par la région autonome du Kurdistan irakien, soulignant que Damas ne reconnaît qu'un Irak unifié. Damas « ne reconnaît rien d'autre que l'unité de l'Irak », a dit M. Moallem. « Nous rejetons toute action susceptible de mener à la fragmentation de l'Irak »,...

commentaires (0)

Commentaires (0)