Liban

Kaouk : « La bataille du Hezbollah contre le takfirisme se poursuit en Syrie »

Partis
OLJ
09/09/2017

Le vice-président du conseil exécutif du Hezbollah, le cheikh Nabil Kaouk, s'est efforcé encore une fois hier de justifier l'intervention du parti chiite dans la guerre en Syrie. « La libération des jurds et des frontières est du Liban des jihadistes ne signifie pas que la bataille contre les groupes État islamique et Fateh el-Cham est terminée, d'autant que le Hezbollah poursuivra sa bataille à Deir ez-Zor, Idleb et al-Badia, trois régions qui comptent la plus grande concentration de membres d'el-Qaëda dans le monde et qui ne se situent pas très loin du Liban », a-t-il ajouté. « Le Liban sera-t-il à l'abri si Idleb reste sous le contrôle de Fateh el-Cham et d'el-Qaëda ? Le Liban sera-t-il à l'abri si la présence de ces groupes extrémistes persiste en Syrie ? » s'est interrogé le cheikh Kaouk avant de livrer la réponse : « C'est pour protéger tous les Libanais et le Liban que le Hezbollah poursuivra son combat en Syrie. »
Lors de ce discours prononcé à l'occasion de la commémoration du décès de Kassem Sleiman et de Hassan Hamadé à Nabatiyé, Nabil Kaouk a félicité l'armée syrienne, le Hezbollah et leurs alliés « pour la grande victoire remportée à Deir ez-Zor ». Et de poursuivre : « Il s'agit d'une victoire historique et stratégique qui change toutes les donnes et qui prouve l'efficacité de l'axe de la résistance dans sa bataille contre la menace des takfiristes. » Il a également affirmé que « le Liban ne se laissera pas entraîner dans la discorde sur laquelle mise l'Arabie saoudite », faisant remarquer que « par leurs prises de position, tous les responsables ont refusé de répondre aux appels à la discorde lancés par l'Arabie saoudite ».
Par ailleurs, le chef du bloc parlementaire du Hezbollah, le député Mohammad Raad, a affirmé hier qu'« en dépit des manœuvres qui se succèdent, Israël sera vaincu au cas où il engagerait une attaque contre le Liban ». L'armée israélienne mène depuis mardi sur les hauteurs du Golan annexé un vaste exercice simulant une confrontation avec le Hezbollah. Ils s'agit là des plus importantes manœuvres de ce genre en près de 20 ans.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants