Culture

Le Liban a désormais son 5 1/2

Entre parenthèses
C.K. | OLJ
07/09/2017

Ils ont tous, ou presque, au cinéma, leur chiffre emblématique. Fétiche. Les Américains ont leur 12 Salopards, leur Onze Commandements, ou encore leur Seven (7). Les Français et les Belges respectivement leur 8 Femmes ou leur Huitième Jour. Les Anglais leur 4 mariages et un enterrement. Et les Italiens, enfin, leur Huit et demi si fellinien. Désormais, les Libanais peuvent prétendre à leur 5 1/2 : cinq minutes et demie d'ovation debout à l'enfant prodige de notre cinéma. Cinq minutes et demie pour fêter à Venise la festive le retour de Ziad Doueiri sur la scène internationale, avec L'Insulte. Cinq minutes et demie, enfin, de souffle d'espoir à ce 7e art en pleine croissance. Cinq minutes et demie de foi en la renaissance d'un Liban désespéré et essoufflé.

C.K.

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pas de changement dans l’approche libanaise du tracé des frontières avec Israël, selon Aïn el-Tiné

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants