Baabda

Aoun incite les jeunes de la diaspora à agir pour récupérer la nationalité libanaise

Photo souvenir des jeunes de la Fondation maronite dans le monde avec le président de la République.

Le chef de l'État, Michel Aoun, a appelé hier les descendants de Libanais vivant dans les pays de la diaspora, surtout les jeunes, à entamer les procédures nécessaires pour récupérer la nationalité libanaise. M. Aoun s'exprimait lors d'une rencontre au palais de Baabda avec une délégation de la Fondation maronite dans le monde, constituée d'une soixantaine de jeunes de la diaspora venus passer l'été au Liban dans le cadre d'un programme mis en place par l'Académie maronite, qui relève de la fondation.
« Le Liban a depuis la nuit des temps constitué un point de rencontre des cultures. Les Libanais ont ainsi acquis une culture spéciale leur permettant de s'adapter à toutes les autres, occidentales et arabes. Le Liban est devenu porteur de toutes les cultures du monde », a souligné le président.
Prenant la parole, la responsable du groupe, Hiyam Boustany, a expliqué que les soixante jeunes venus au Liban suivent les cours de l'Académie maronite par correspondance tout au long de l'année et se rendent au Liban en été pour parfaire leurs connaissances. Les conférences auxquelles ils assistent et qui se tiennent à l'Université du Saint-Esprit de Kaslik portent notamment sur l'histoire du Liban et de l'Église maronite.


Le chef de l'État, Michel Aoun, a appelé hier les descendants de Libanais vivant dans les pays de la diaspora, surtout les jeunes, à entamer les procédures nécessaires pour récupérer la nationalité libanaise. M. Aoun s'exprimait lors d'une rencontre au palais de Baabda avec une délégation de la Fondation maronite dans le monde, constituée d'une soixantaine de jeunes de la diaspora...

commentaires (0)

Commentaires (0)