Rechercher
Rechercher

Liban

« La bataille touche à sa fin », affirme le Hezbollah

Des combattants du Hezbollah déploient un drapeau en hommage aux martyrs de l'armée, avec des photos des quatre soldats décapités par le Front al-Nosra. Compte Twitter du média de guerre du Hezbollah.

La machine médiatique guerrière conjointe du Hezbollah et de l'armée syrienne a annoncé hier que la bataille menée dans le jurd de Ersal « touche à sa fin », appelant « tous les éléments armés qui se trouvent toujours dans le jurd à épargner l'effusion de sang en remettant leurs armes ». « Qu'ils se rendent et leur sécurité sera assurée », ajoute le texte. La même source a affirmé qu'après la publication de ce communiqué, des fuites massives ont été enregistrées dans les rangs du Front al-Nosra. La source en question rapporte qu'une partie des jihadistes auraient pris la fuite à bord de mobylettes vers les lignes de démarcation avec l'État islamique, à l'est du jurd de Ersal, alors que d'autres groupes se seraient dirigés vers Wadi Hmayed où des tentes de réfugiés sont dressées. Dans l'après-midi, l'armée libanaise a renforcé ses mesures de sécurité dans le secteur.
Dans la matinée, le média de guerre du parti avait indiqué que les combattants « contrôlaient totalement » Wadi el-Khayl, l'un des plus importants bastions du Front Fateh el-Cham. Il évoquait un « effondrement dans les rangs des éléments du Front ». Dans l'après-midi, l'Agence nationale d'information (ANI, officielle) indiquait que le Hezbollah avait bombardé un centre de soins appartenant aux jihadistes dans le secteur de Wadi el-Khayl, faisant plusieurs blessés dans leurs rangs. Une information toutefois démentie catégoriquement par le parti chiite.
Après avoir pris le contrôle de Wadi el-Khayl, les combattants du Hezbollah ont planté des drapeaux en hommage aux martyrs de l'armée, avec des photos des quatre soldats décapités par le Front al-Nosra. Ils faisaient partie de la trentaine de militaires enlevés dans le cadre des violents combats qui avaient opposé l'armée libanaise aux jihadistes dans le jurd de Ersal en août 2014. Seize d'entre eux avaient été libérés par le groupe jihadiste en décembre 2015 et neuf autres sont toujours otages de l'EI, mais leur sort est plus que jamais incertain.
Les mêmes drapeaux ont été plantés dans le centre d'opérations du Front, sur les hauteurs de Hoqak Khayl, d'où le chef du groupe islamiste au Liban, Abou Malek el-Talli, dirigeait les opérations jusqu'au début de la bataille. Il a, depuis, quitté cet endroit. Enfin, toujours selon le média de guerre du Hezbollah, les combattants du parti chiite contrôlent désormais totalement Wadi el-Maaysara, Wadi Maarouf, Wadi al-Kahil, Wadi Zaarour, Wadi el-Dam et Wadi el-Dakayek. Les combats, selon une source proche des services de sécurité, citée par l'agence Reuters, ont fait 19 morts dans les rangs du Hezbollah et plus de 130 morts parmi les jihadistes.
Sur le plan humanitaire, l'armée libanaise et la Croix-Rouge libanaise ont facilité hier l'entrée à Ersal de 79 femmes et enfants syriens qui se trouvaient dans des camps à Wadi Hmayed. En fin d'après-midi, le secrétaire général du Haut Comité de secours (HCS), le général Mohammad Kheir, représentant le Premier ministre Saad Hariri, s'est rendu à Ersal pour une tournée d'inspection. Il a notamment rencontré des notables locaux, inspecté des camps de réfugiés syriens et s'est rendu au centre de commandement de la Croix-Rouge. Le ministre d'État pour les Affaires des réfugiés, Mouïn Merhebi, s'est quant à lui rendu à Ersal pour présenter, au nom du Premier ministre Saad Hariri, ses condoléances à la famille de l'ancien vice-président de la municipalité, Ahmad Fliti, tué samedi par un tir de roquette.

La machine médiatique guerrière conjointe du Hezbollah et de l'armée syrienne a annoncé hier que la bataille menée dans le jurd de Ersal « touche à sa fin », appelant « tous les éléments armés qui se trouvent toujours dans le jurd à épargner l'effusion de sang en remettant leurs armes ». « Qu'ils se rendent et leur sécurité sera assurée », ajoute le texte. La même...
commentaires (3)

LE HEZB FAIT LE JOB AVEC L,ACCORD MASTODONTO-OURSIEN ! OR NOUS SAVONS QUE CEUX QUI EXECUTENT LES ORDRES DE LEURS MAITRES SONT APRES EXECUTES A LEUR TOUR PAR CES MEMES MAITRES... L,HISTOIRE SE REPETERA...

LA LIBRE EXPRESSION

15 h 57, le 25 juillet 2017

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • LE HEZB FAIT LE JOB AVEC L,ACCORD MASTODONTO-OURSIEN ! OR NOUS SAVONS QUE CEUX QUI EXECUTENT LES ORDRES DE LEURS MAITRES SONT APRES EXECUTES A LEUR TOUR PAR CES MEMES MAITRES... L,HISTOIRE SE REPETERA...

    LA LIBRE EXPRESSION

    15 h 57, le 25 juillet 2017

  • Si seulement on pouvait avoir la vidéo du hissement du drapeau libanais à la place de celui des terroristes wahabites , quel bonheur cela ferait . Ca changerait peut être l'image qu'on se fait de ce parti vaillant de la résistance , à vouloir croire qu'il n'est pas fier d'être libanais ..

    FRIK-A-FRAK

    12 h 35, le 25 juillet 2017

  • Oui bravo aux combattants du hezb ... leur courage et leur force font la fierté du Iiban car ils sont libanais c'est normal !! Mais je ne vois pas pq je devrais choisir, ils se sont tellement foutu la gueule de bush fils et ils reprennent la même réthorique soit avec nous soit tu es un traitre .... tiens ça me rappelle une chose dans les années 90-2000.... ils disaient aussi la même chose mais à la place des USA c'était Israël !! Ca fait réfléchir quand même non ?!?!?

    Bery tus

    07 h 06, le 25 juillet 2017

Retour en haut