Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

Trump blâme les démocrates pour l’échec de la réforme de la santé

Le projet républicain de réforme du système de santé américain a été coulé – sous sa forme actuelle – par la défection lundi de sénateurs de la majorité, marquant un nouvel échec pour le président Donald Trump, qui en avait fait une promesse de campagne. L'examen de cette réforme, promise depuis sept ans par les républicains, avait déjà été repoussé plusieurs fois en raison des divergences internes du parti au pouvoir. Toutefois, hier, M. Trump a accusé les démocrates d'être en grande partie responsables de l'échec de sa réforme. « Tous les démocrates nous ont laissé tomber et quelques républicains. La plupart des républicains ont été loyaux, formidables et ont travaillé très dur. Nous serons de retour ! » a-t-il écrit sur Twitter, au petit matin, après avoir été forcé de constater la veille que le projet avait été coulé par les nouvelles défections républicaines. Cet échec marque une défaite cuisante pour les républicains, qui contrôlent à la fois la Chambre des représentants, le Sénat et la Maison-Blanche. Tiraillés entre ultraconservateurs et modérés, les républicains avaient donc déjà repoussé plusieurs fois l'examen de la réforme dite Obamacare, la loi emblématique du démocrate Barack Obama sur la couverture maladie et bête noire de la droite américaine. Après l'annonce des dernières défections républicaines lundi soir, Donald Trump a plaidé pour une abrogation pure et simple d'Obamacare avant d'élaborer une nouvelle loi. Hier matin, il est de nouveau allé dans ce sens dans un second tweet. « Comme je l'ai toujours dit, laissons Obamacare échouer et puis rassemblons-nous pour élaborer un superbe plan de santé. Restez à l'écoute ! » a-t-il conclu.

Le projet républicain de réforme du système de santé américain a été coulé – sous sa forme actuelle – par la défection lundi de sénateurs de la majorité, marquant un nouvel échec pour le président Donald Trump, qui en avait fait une promesse de campagne. L'examen de cette réforme, promise depuis sept ans par les républicains, avait déjà été repoussé plusieurs fois en...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut