Liban

Nasrallah : Si Israël déclare une guerre au Liban, des dizaines de milliers de combattants interviendront

Journée al-Qods

Le chef du Hezbollah n'a pas évoqué la situation interne dans son discours, hier.

24/06/2017

Le secrétaire général du Hebollah, Hassan Nasrallah, a vanté la force de « l'axe de la résistance », principalement formé avec l'Iran, et adressé de nouveau des menaces à Israël, dans le discours qu'il a prononcé hier à l'occasion de la « Journée al-Qods » (Jérusalem). Il n'a toutefois pas abordé la situation interne libanaise.
« Tout le monde doit savoir que l'axe de la résistance est fort (...). L'ennemi israélien doit savoir que s'il déclare une guerre contre la Syrie ou le Liban, des dizaines de milliers de combattants du monde arabe et islamique seront partenaires dans cette guerre, (ils viendront) d'Irak, du Yémen, d'Afghanistan, du Pakistan, a déclaré Hassan Nasrallah. Les peuples arabes n'accepteront jamais Israël, Israël restera étranger à cette région, imposé à cette région, un État d'occupation et de terrorisme », a-t-il assuré.
Selon le chef du Hezbollah, le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman « sait qu'il ne gagnera pas de guerre contre Gaza ni contre le Liban ». « Il sait qu'il ne réalisera pas de victoire, a-t-il dit. La résistance peut faire en sorte qu'une guerre contre Israël lui soit très coûteuse ».

Les guerres du monde arabe « au service » d'Israël
Le secrétaire général du parti chiite a passé en revue la situation dans les pays du monde arabe. « Un des objectifs les plus importants des guerres qui ont lieu dans notre région, en Syrie, en Irak, au Yémen et en Libye, est de servir l'intérêt d'Israël et de paver la voie à un compromis au détriment du peuple palestinien », a-t-il déclaré.
« Aujourd'hui, Israël réclame des relations diplomatiques et économiques avec les États arabes, et c'est une évolution très dangereuse dans la région », a indiqué Hassan Nasrallah, estimant qu'Israël « refuse toute négociation avec les Palestiniens parce qu'il fonde ses espoirs sur les États arabes ». « Il y a deux axes : d'un côté les États-Unis et Israël, et d'un autre la résistance qui prend la défense de la cause palestinienne », a-t-il dit.
Dénonçant les « tentatives de resserrer l'étau autour de l'Iran, d'en faire un ennemi, de déplacer la guerre à l'intérieur de ses territoires », Hassan Nasrallah a assuré que l'Iran « est un soutien-clé à la Palestine et aux mouvements de la résistance dans la région ». « Le nouveau prince héritier saoudien a menacé de déplacer la guerre à l'intérieur de l'Iran, et ce à travers des groupes tafkiristes wahhabites », a souligné le leader chiite.
Il a également dénoncé les tentatives de « détruire l'armée syrienne à travers les groupes takfiristes » et assuré que « la Syrie est un État central dans l'axe de la résistance ». « Son allié principal est la résistance au Liban et en Palestine, a encore souligné le chef du Hezbollah.

« L'Iran va se renforcer »
Le chef du Hezbollah a toutefois assuré que « l'Iran ne sera jamais isolé ». « L'Iran a augmenté en force, a développé sa capacité nucléaire, et va devenir encore plus présente et encore plus forte, a-t-il lancé. Le peuple iranien ne renoncera pas à la Palestine (...). L'Iran n'adoptera pas d'attitude conciliante envers le terrorisme. »
Et Hassan Nasrallah de poursuivre : « La Syrie va dépasser le danger de la chute du régime (...) le danger de la division, les tentatives d'isoler géographiquement la Syrie vont chuter avec l'arrivée de l'armée syrienne aux frontières irakiennes ».
« En Irak, et grâce aux sacrifices des Irakiens, nous sommes aujourd'hui témoins des réalisations importantes. Daech n'a pas d'avenir en Irak, a-t-il poursuivi. Au Yémen, il y a un blocus et le peuple souffre énormément mais ce peuple combat. » Il a dans ce contexte indiqué que, selon ses informations, « Israël participe aux bombardements aériens sur le Yémen ». « La résistance a aujourd'hui une force populaire, politique et militaire réelle et solide au Yémen, a-t-il ajouté. Nous sommes fiers du fait que les Yéménites font partie de l'axe (de la résistance). »

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

MICHAEL KASSOUF

N'est-ce pas Louis XIV qui aurait dit "l'Etat, c'est moi"
ou bien c'est plus recent.

Ma Fi Metlo

LE FAIT DE DIRE QUE l'usurpie est tranquille assise entrain d'assister à la décadence du monde arabe n'est qu'à moitié vrai .

UNE PARTIE DE CE MONDE ARABE S'ENFONCE DANS LA DECHEANCE , L'AUTRE TRAVAILLE POUR ERADIQUER CETTE PARTIE INFECTEE ET SON SPONSOR JUDEO SIONISTE .

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

IL DIT LA VERITE ! MAIS QU,ADVIENDRA-T-IL DU PAUVRE LIBAN ?

Zorkot Mohamed

Ce sont des dizaines de milliers de combattants LIBANAIS, armés, entraînés, prêts au combat et au sacrifice pour leur patrie qui interviendront. Et c'est tout cela qui nous apportera la victoire.

gaby sioufi

comme a dit le chef des FL, encore des dizaines de milliers importes cette fois ci par le hezb-probablement tous chiites,
qui ne quitteront jamais plus le liban , peut etre pour equilibrer en nombre nos freres syriens presque tous sunnites?

le hakim avait bien affirme que daech n'est pas une menace serieuse, ds la mesure ou l'on pourra s'en debarraser des lors que l'on aura decide de le faire.

j'espere qd meme que cette fois ci il n'aura pas eut raison.

Ma Fi Metlo

Comme on dit chez nous en Afrique noire , TOI MÊME TU SAIS !

gaby sioufi

c'est carrement jouer le jeu d'israel,
en donnant du souffle a ses amis , ses defenseurs.
mais dans quel(s) but(s) ?

George Khoury

ah bon? et comment viendront-ils tes compagnons? via l'aeroport? le port? voie terrestre? a moins que tu nous cache un voyage intersideral, alors la tu vas me boucher un coin

israel restera l'etranger, mais est-ce une raison de detruire le pays et les generations, pour une entreprise qui est futile depuis 70ans.

c'est puis c'est au gouvernement de decider si le pays a besoin de renfort.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre les Saoudiens et le courant du Futur, des relations tendues

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.