Timi Hayek

Ce qu’en dit le maître - Tala Hajjar

OLJ
24/06/2017

La fondation Starch que j'ai créée avec Rabih Kayrouz et qui a pour objectif d'accélérer l'entrée sur le marché des talents émergents libanais, que ce soit en design, architecture ou couture, a remarqué Timi dès sa réinstallation à Beyrouth. Timi a fait partie des créateurs sélectionnés pour l'exposition de Starch, Blueprint Beirut, lors de la Semaine de la mode de Londres 2016, en collaboration avec le British Centre et le Fashion Council. C'est à l'occasion de ce voyage que je l'ai vraiment connue. Sa collection a particulièrement marqué le public et s'est révélée comme un point culminant de notre présentation.


Le talent fantaisiste, amusant et capricieux de Timi ne pouvait mieux se révéler que dans Londres, ma ville préférée. Ce fut un plaisir de voyager avec elle.


Timi est une fée. Elle a de petites ailes qui l'emmènent dans tous les endroits magiques qu'elle a toujours voulu visiter. Elle sourit, elle rit. C'est contagieux et réconfortant.
Elle regarde le monde avec tant de détermination et d'esprit. Elle est légère et timide, c'est sa nature de papillon.


Elle secoue ses ailes et sème sa poussière de fée autour d'un univers monochrome. Alors un tableau magique prend vie avec des histoires, des couleurs et des personnages.
Ce n'est pas tous les jours que vous rencontrez une fée. Lorsque cela vous arrive, vous avez envie de tendre vos bras et de tourbillonner dans la danse de Timi, dans sa poussière d'étoile.

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

6

articles restants

Soutenez notre indépendance!