Dernières Infos

Brésil : un proche conseiller de Temer incarcéré

AFP
03/06/2017

Un ancien député et proche conseiller du président brésilien Michel Temer, filmé en train de recevoir une valise de billets, a été arrêté samedi à Brasilia, selon la police fédérale.

L'ancien parlementaire Rodrigo Rocha Loures a été placé en détention provisoire sur ordonnance du juge de la Cour suprême fédérale Edson Fachin, chargé de l'opération "Lavage-Express". Cette enquête tentaculaire a mis un évidence un vaste réseau de détournement de fonds ayant coûté deux milliards de dollars à Petrobras.

La vidéo filmée en mars montrait M. Rocha Loures, alors député du PMDB, le parti de M. Temer, recevant une valise de billets contenant environ 150.000 dollars, qui selon des témoignages, seraient liés à des pots-de-vin.

Le président Temer est dans la tourmente depuis la diffusion d'un enregistrement, le 17 mai, dans lequel il semble donner son accord pour le versement de pots-de-vins afin d'acheter le silence d'Eduardo Cunha, ancien président de l'Assemblée. Lors de cette conversation qui aurait eu lieu le 7 mars, il est également en compagnie de Joesley Batista, propriétaire du géant de la viande JBS.

Joesley Batista a enregistré le président à son insu et a remis l'enregistrement à la justice, indiquant que M. Rocha Loures avait été directement désigné par le Michel Temer pour recevoir de l'argent en échange de faveurs. La vidéo a été filmée peu après cette rencontre. Elle a entraîné l'ouverture d'une enquête sur M. Temer et M. Rocha Loures pour corruption passive, obstruction à la justice et organisation criminelle.

Rodrigo Rocha Loures, homme de confiance du président Temer a perdu son siège de député cette semaine, un ministre qui a quitté le gouvernement cette semaine ayant récupéré son poste.
M. Temer, qui a toujours soutenu son homme de confiance, a de nouveau loué ses qualités samedi, dans un entretien accordé à la revue Veja. M. Rocha Loures "est une personne très intelligente, très instruite, d'une famille au grand prestige (...) qui n'a pas besoin d'argent", a déclaré M. Temer.

La Cour suprême fédérale a donné son feu vert mardi pour que le président Michel Temer puisse être interrogé dans le cadre des enquêtes pour corruption le visant.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : lorsque sonne l’heure...

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué