X

Moyen Orient et Monde

Plus de 45 morts dans un assaut jihadiste contre un camp de déplacés

Syrie

Les FDS contrôleraient 90 % de Tabqa.

OLJ
03/05/2017

Un assaut jihadiste impliquant cinq kamikazes a fait des dizaines de victimes hier près et dans un camp de réfugiés irakiens et de déplacés syriens en Syrie, à proximité de la frontière avec l'Irak, au moment où la pression croît contre le groupe État islamique dans ces deux pays. Au moins 46 personnes, dont 31 civils, ont été tuées et des dizaines blessées dans l'attaque contre ce camp situé dans la région de Rajem al-Salibi dans la province de Hassaké, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). « Certains kamikazes sont parvenus à s'introduire dans le camp ». L'EI a revendiqué l'attaque via son agence de propagande Aamaq, affirmant qu'un groupe de cinq jihadistes avait attaqué une position des FDS près du camp. Des combats s'en sont suivis avec les Forces démocratiques syriennes (FDS), selon l'OSDH. Selon l'organisation, ce camp temporaire abritait 300 familles ayant fui l'Irak ou la province syrienne de Deir ez-Zor contrôlée en majorité par l'EI. « Nous sommes consternés et attristés par ces attaques », a réagi l'ONG International Rescue Committee (IRC).

Combats à Tabqa
Les FDS, l'une des principales forces combattant l'EI en Syrie, tentaient par ailleurs hier de nettoyer le dernier carré jihadiste dans Tabqa, après avoir conquis 90 % de cet ex-fief de l'EI, a indiqué l'OSDH. Située dans le nord du pays en guerre et au bord du fleuve Euphrate, Tabqa constitue une importante ligne de défense pour Raqqa, « capitale » de facto de l'EI en Syrie et objectif ultime d'une vaste offensive des FDS lancée en novembre 2016. Il reste entre 300 et 400 jihadistes défendant leur dernier carré dans le nord de Tabqa et le barrage éponyme, au nord de la ville.
Dans un communiqué, les FDS ont affirmé avoir nettoyé de vastes secteurs du nord de Tabqa « après de violents combats ».
Des affrontements ont toujours lieu avec les derniers jihadistes. « Une fois la dernière poche nettoyée, la ville sera libérée, mais la bataille pour prendre le barrage sera la plus dure de l'offensive contre Tabqa », a indiqué Ahmad Mohammad, un responsable des FDS.
Enfin, un nouveau round de pourparlers entre rebelles et régime pour un cessez-le-feu en Syrie est prévu aujourd'hui et demain à Astana, la capitale kazakhe, où trois précédentes rencontres n'avaient permis aucune percée.
Source : AFP

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Affaire des tunnels : en attendant le rapport de la Finul...

Un peu plus de Médéa AZOURI

Maman a (rarement) tort

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué