Rechercher
Rechercher

Liban - La Carte du Tendre

Le Minet el-Hosn des années 1930 avant les plages huppées

Au milieu des années 1930, il y avait du côté de Minet el-Hosn de charmants petits cafés en bord de mer. Le lieu n'avait pas encore été investi par les centres balnéaires huppés, et ces cafés, ouverts à monsieur Tout-le-Monde, avaient vraiment les « pieds dans l'eau ». Ils permettaient aux Beyrouthins d'apprécier, pour une bouchée de pain, la fraîcheur de la mer, surtout au début de l'été comme sur le cliché ci-joint (voir par ailleurs) où un père est attablé avec ses jeunes enfants portant un casque colonial et, pour le garçon, une tenue de matelot.
Le contraste entre la simplicité du lieu chichement meublé et bordé de pousses de maïs et de tournesols, et la masse luxueuse et imposante du tout nouvel hôtel Saint-Georges à l'arrière-plan symbolise de manière saisissante l'entrée du Liban dans ce qui allait devenir son « âge d'or » jusqu'en 1975. La présence d'un photographe ambulant a opportunément permis de fixer la scène sur plaque de verre.


Au milieu des années 1930, il y avait du côté de Minet el-Hosn de charmants petits cafés en bord de mer. Le lieu n'avait pas encore été investi par les centres balnéaires huppés, et ces cafés, ouverts à monsieur Tout-le-Monde, avaient vraiment les « pieds dans l'eau ». Ils permettaient aux Beyrouthins d'apprécier, pour une bouchée de pain, la fraîcheur de la mer, surtout au...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut