X

Économie

L’emploi dans les centres commerciaux réservé aux Saoudiens

Arabie saoudite
OLJ
21/04/2017

Les ressortissants étrangers ne pourront plus travailler dans les nombreux centres commerciaux d'Arabie saoudite, a annoncé hier le ministère saoudien du Travail.
Le royaume saoudien a récemment multiplié les initiatives pour offrir plus d'emplois à ses citoyens, dans le cadre d'un plan ambitieux, destiné à diversifier son économie, trop dépendante du pétrole. Ce plan, Vision 2030, entend également promouvoir les petites et moyennes entreprises (PME) dans le secteur industriel et élargir la base d'investissements dans le pays.
« Le ministre du Travail et du Développement social a pris une décision restreignant le travail dans les centres commerciaux du royaume aux Saoudiens et aux Saoudiennes », a écrit son ministère dans un tweet. Aucun détail n'a été donné sur la mise en œuvre de cette décision, la dernière du genre visant à promouvoir l'emploi des locaux dans un pays où les expatriés font quasiment tout : ils sont éboueurs, serveurs dans les restaurants, mais aussi cadres et experts.

9 millions d'étrangers
Fin 2015, quelque neuf millions d'étrangers vivaient et travaillaient en Arabie saoudite, selon des statistiques officielles. Le pays compte une population de 31,5 millions de personnes, dont 21,1 millions de Saoudiens.
Les Saoudiens préfèrent d'habitude travailler dans la fonction publique, mais le gouvernement cherche à comprimer la masse salariale du secteur public. Pendant des années, il a offert des incitations aux entreprises pour employer plus de Saoudiens et sanctionné celles qui étaient réticentes.
En vertu de nouvelles mesures, il va alourdir l'imposition des entreprises qui font davantage appel à des étrangers plutôt qu'à des Saoudiens, et prévoit d'imposer en juillet une taxe sur les travailleurs étrangers ayant des personnes à charge, selon un document gouvernemental vu par l'agence de presse Bloomberg. Au troisième trimestre de 2016, le taux de chômage était de 12,1 % pour les Saoudiens avec de forts écarts entre hommes et femmes. Chez ces dernières, il atteignait 34,5 % contre 5,7 % chez les hommes, selon la firme Jadwa Investment.
Source : AFP

Lire aussi à la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pour le Liban, Hariri n’était pas démissionnaire

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.