Chrystèle Khodr

Ce qu'elle déteste

OLJ
22/04/2017

 

Un acteur/une actrice détesté(e) ?
Je n'aime pas dire du mal des gens du métier. Mais je n'aime pas Isabelle Huppert.

Un chanteur/une chanteuse détesté(e) ?
Je déteste Bob Marley.

Un écrivain détesté ?
On se fatigue pour écrire... Mais je n'aime pas Houellebecq !

Un peintre détesté ?
Je ne suis pas assez sensible à la peinture.

Une couleur détestée ?
Je n'aime pas l'orange. Mais cela n'a rien de politique.

Un plat détesté ?
J'aime manger. J'aime tout.

Un trait de caractère détesté ?
L'avarice, le mensonge, l'arrivisme...

Une ville détestée ?
Les villes où j'ai de mauvais souvenirs.

Un animal détesté ?
Le serpent.

Un émoticone détesté ?
Le smiley bisou sans le cœur.

Un alcool détesté ?
J'aime tous les alcools.

Une tâche ménagère détestée ?
La vaisselle.

Un compliment détesté ?
Tu as maigri...

Une partie de votre anatomie détestée ?
Je ne vais pas dire du mal d'eux : je leur ai promis cela.

Un outil technologique détesté ?
Les clefs électroniques des hôtels. C'est mon cauchemar.

 

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants