Dernières Infos

Syrie: l'évacuation de quatre villes assiégées retardée

AFP
04/04/2017

La mise en oeuvre d'un accord pour l'évacuation de quatre localités assiégées en Syrie a été retardée, à la suite de négociations de dernière minute, a indiqué mardi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

L'évacuation de plus de 30.000 personnes de Foua, Kafraya, Madaya et Zabadani, parrainée par le Qatar, soutien des rebelles, et l'Iran, allié du régime, devait débuter mardi, mais elle pourrait être repoussée jusqu'à plus tard cette semaine, entre jeudi et dimanche, selon l'OSDH.

Foua et Kafraya sont deux localités chiites aux mains des forces gouvernementales dans la province d'Idleb (nord-ouest) encerclées par les insurgés, tandis que Madaya et Zabadani sont des enclaves rebelles assiégées par les forces du régime dans la province de Damas.

Des habitants des quatre localités ont exprimé des réserves sur leurs évacuations, a affirmé à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Selon l'accord initial, l'ensemble des 16.000 habitants de Foua et Kafraya doivent quitter les deux localités, d'après l'OSDH.

Mais en ce qui concerne Madaya et Zabadani, "la question est de savoir si tous les civils vont partir, car certains souhaitent rester", a indiqué M. Abdel Rahmane.
Il n'est pas clair non plus "si les forces du régime vont entièrement reprendre (ces deux localités) ou s'il y a un accord pour hisser le drapeau uniquement", selon lui.

Depuis le début du conflit syrien il y a six ans, plusieurs opérations d'évacuation ont été organisées notamment pour des bastions insurgés asphyxiés par un long siège, le régime misant sur ce qu'il appelle des accords de "réconciliation locale" pour faire plier les rebelles.

Les quatre localités font partie d'un accord conclu en 2015 comprenant des évacuations et des livraisons d'aide humanitaire, dont les dernières remontent à novembre.

Selon l'ONU, 4,72 millions de personnes vivent dans des zones difficiles à atteindre dans le pays, en particulier 600.000 personnes bloquées dans des zones assiégées.
Plus de 320.000 personnes ont été tuées en Syrie depuis le début du conflit en mars 2011.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : un nœud, trois phases et beaucoup de complications...

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué