Exposition

Tous dans le même saladier, réunis par un hashtag

« #SerialNumber » de Frederic Husseini est comme une plongée dans un monde abstrait où la matière prend plus d'importance que la représentation.

Au vu de ses expositions passées, comme Art Kéo ou encore Résistances, Frederic Husseini fonctionne toujours sur le créneau de l'abstraction. À travers #SerialNumber, exposée à la galerie 392Rmeil393, l'architecte et ancien directeur général des antiquités raconte l'histoire et l'évolution de ses tableaux très colorés et peints en acrylique. « Le spectateur ne se focalise pas sur le fond, mais sur l'action. Ce qui lui laisse une certaine marge de manœuvre puisqu'il interprète l'œuvre comme il souhaite », explique-t-il. Ce travail est mené grâce à la superposition de différentes matières qui représentent les étapes de composition des tableaux. « J'utilise un outillage particulier comme le rajout, la structure, le grattage, la destruction ou encore la construction », précise Frederic Husseini.

Mélanger les figures
Si la forme prend une importance particulière, le fond n'est pas pour autant laissé au hasard. Le nom évocateur de l'exposition #SerialNumber se veut un message sur la globalisation : « Aujourd'hui, dans le bon comme dans le mauvais, dans la violence comme dans l'amour, la globalisation lie les hommes », explique l'artiste. « Tout le monde pense la même chose, aime la même chose. Les individus ressemblent à des robots, des numéros. Ils s'associent à des hashtags et ont besoin d'être mis dans le même saladier. »
Dans ses tableaux, les liens que peuvent entretenir les communautés sont retranscrits par le mélange des figures : « Qu'elles soient vivantes, mortes, urbaines ou humaines, toutes les figures sont confondues », explique l'artiste. Du pacifisme à la violence, des individus libres ou enchaînés, des soldats aux personnes qui dansent, tous sont liés et condamnés à cette forme d'uniformisation et de normalisation.
Si l'artiste espère créer un effet miroir chez les spectateurs, il milite également pour l'accès à l'art, en proposant des tarifs abordables. « Pour moi, l'art ne s'adresse pas à une catégorie particulière de personnes. Mes œuvres peuvent rentrer dans n'importe quelle maison. » Par ailleurs, bien qu'il ait plus de 30 ans d'expérience, ce dernier a choisi, et ce pour la troisième fois, d'exposer dans une galerie ouverte à des artistes qui ne sont pas nécessairement dans le marché de l'art.

« #SerialNumber » à la galerie 392rmeil393, Gemmayzé, jusqu'au 10 mars.


Au vu de ses expositions passées, comme Art Kéo ou encore Résistances, Frederic Husseini fonctionne toujours sur le créneau de l'abstraction. À travers #SerialNumber, exposée à la galerie 392Rmeil393, l'architecte et ancien directeur général des antiquités raconte l'histoire et l'évolution de ses tableaux très colorés et peints en acrylique. « Le spectateur ne se focalise pas...

commentaires (2)

LES ASSASSINS DE L,ART !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

11 h 05, le 28 février 2017

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • LES ASSASSINS DE L,ART !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    11 h 05, le 28 février 2017

  • La PEINTURE a comme seule finalité LA PEINTURE. LA PEINTURE , revendique uniquement LA PEINTURE! Elle est fonction d'elle-même; l'aspect plastique surpasse l'aspect iconique: c'est ce qui confère son sens à la pureté de la toile peinte!

    Skamangas Stelios

    10 h 36, le 28 février 2017