La Dernière

Des origines du vin (et de l’humanité)...

Vin sur vin

« Le vin, c'est la lumière du soleil captive dans l'eau », Galilée.

17/02/2017

Certains d'entre nous, ou du moins les personnes qui s'intéressent au vin, ont lu quelque part que son histoire se confond avec celle de l'humanité, qu'elle remonte bien plus loin que les archives les plus anciennes.
Démarrant dans le Caucase et dans la Mésopotamie, en 6000 av. J.-C., la viticulture se développe en Égypte, puis en Phénicie avant de remonter vers la Grèce. Elle s'implante ensuite en Sicile et en Afrique du Nord, et se déploie enfin dans toute l'Europe avec l'avènement de la chrétienté.
À travers cette rubrique, je tenterai de vous transmettre mon amour et ma vision du vin, et partager avec vous ma passion.

Depuis la fin des années 1980, l'intérêt pour le vin ne cesse d'augmenter à la vitesse grand V. Le vin, les beaux-arts, la musique classique et l'opéra jouissent désormais du même type de notoriété. Les nouveaux férus se comptent par centaines de milliers. Parmi eux, un très grand nombre de collectionneurs, ce qui a fait flamber le prix d'une toute petite minorité de vins de prestige. D'autres sont des amateurs, dans le vrai sens du terme, qui vont passer des heures délicieuses à déguster les vins qu'ils aiment et à découvrir de nouveaux crus et d'autres régions viticoles.

Le danger de cet intérêt grandissant serait de tomber dans les « tendances ». Ce phénomène est apparu au milieu des années 80, avec l'émergence des différents critiques et journalistes spécialisés et leur système de notation qui est devenu une sorte de guide d'achat pour le consommateur et pour les collectionneurs.
La tendance à l'époque était pour les vins noirs, riches en alcool, très extraits, très boisés, très ronds. Actuellement, elle est pour les vins dits « nature » (sans sulfite rajouté), produits selon les pratiques de la biodynamie.

Je ne suis pas contre ces types de vins, étant moi-même partisan de certains. Je serais plutôt, par nature, libre penseur, contre la pensée unique et contre la standardisation du goût.
Il existe encore, bien heureusement, des artisans qui se battent pour rester authentiques, pour protéger les caractéristiques de leurs régions, pour préserver leurs différences. Qui ne sont pas attirés par les phénomènes de mode et qui croient que le goût ne dépend d'aucune tendance.

« À la vôtre »

Le chiffre : 820, c'est le nombre de litres de vins produits chaque seconde dans le monde.

L'accord mets et vins : je ne mange pas d'huîtres si je n'ai pas accès à un bon chablis en face !

 

La personnalité du jour

Prénom : Clos Rougeard
Nom : Saumur Champigny
Date de Naissance : 1664
Âge : 8 générations
Signe particulier : vin exceptionnel.

Le Clos Rougeard, c'est une histoire d'hommes...
Pour ceux qui ne le connaissent pas, le Clos Rougeard est un domaine viticole sur la commune de Chacé dans la Loire couvrant 10 hectares de vignes en appellations Saumur et Saumur Champigny.
Huitième génération d'une grande famille, les frères Foucault : Charly (décédé le 29 décembre 2015) et Nady, grâce à leur inspiration paysanne, leur propre viticulture, leur passion, leur valeur, leur travail, leur persévérance, leurs choix, leur vision, leur amour, leurs gueules et leur liberté (de pensée, d'expression et d'action), ont réussi à maintenir les vins du domaine au plus haut niveau.
Depuis quelques années, on assiste à une sorte de reconnaissance mondiale envers le travail des frères Foucault. Elle est exprimée par la cote de leurs vins qui s'arrachent à des prix plus élevés que le bruit des marteaux dans les salles de vente aux enchères les plus prestigieuses au monde.
Le mercredi 4 janvier 2017, la très célèbre RVF : La Revue des vins France annonce l'achat du Clos Rougeard par Martin Bouygues, homme d'affaire français et propriétaire du « Château Montrose : 2e grand cru classé de Saint-Estèphe ». Cette annonce a eu l'effet d'une douche froide dans le dos des amoureux des frères Foucault, du Clos Rougeard et des vins du domaine.
L'information n'a pas été confirmée, elle n'est sans doute pas complètement juste, mais peu importe. Nady Foucault a certainement le droit d'entamer des discussions et même de répondre positivement à des offres d'achat, mais l'éventuel acheteur ne doit pas oublier que le Clos Rougeard est avant tout une histoire d'individus. Monsieur Bouygues, ou un autre, vous êtes en train de réaliser le rêve de milliers d'amoureux du vin qui n'osent même pas y croire. Inspirez-vous du parcours des Foucault en choisissant un homme, un illuminé, qui saura assurer la continuité et maintenir les vins au plus haut niveau.

 

*Ingénieur agronome de formation, diplômé en œnologie de l'Université de Bourgogne à Dijon, Louis Tannoury a obtenu un master en commerce international des vins et spiritueux. Après quelques années d'expérience dans le vignoble bourguignon, il est actuellement importateur et distributeur de vins au Liban (Terroirs-Y-Seleccion). Cette rubrique sera publiée un vendredi sur deux.

 

 

Pour mémoire

La « Journée des vins du Liban » marque une grande percée sur le marché new-yorkais

Les vins du Liban à l'honneur au Salon Megavino de Bruxelle

À l'hippodrome de Beyrouth, Vinifest recrée une route des vins libanais

L'UVL se penche sur l'exportation des vins libanais en Amérique du Sud

Lire aussi à la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pour le Liban, Hariri n’était pas démissionnaire

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.