Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde - Arrêt sur image

Marche « historique » des opposants américains à l’avortement

Saul Loeb/AFP

Galvanisés par le soutien de Donald Trump, des dizaines de milliers de militants antiavortement ont manifesté hier à Washington, convaincus d'avoir désormais le vent en poupe et la garantie d'une démonstration de force. « Nous voici à un tournant historique », a lancé à la tribune Mike Pence, premier vice-président américain à assister à cette March for Life, grand rendez-vous annuel des militants pro-life, opposés au droit à l'interruption volontaire de grossesse (IVG). « La vie est en train de gagner », a ajouté M. Pence, en référence au nouveau rapport de force instauré par la victoire électorale de M. Trump, la Maison-Blanche et le Congrès étant désormais contrôlés par des opposants à l'avortement.
Dans un tweet hier, Donald Trump a assuré de son « soutien total » les participants à la March for Life, qui se dit être le plus grand événement mondial contre l'avortement. Le président leur avait déjà donné satisfaction lundi en signant parmi ses tout premiers décrets une interdiction de financement des ONG internationales qui soutiennent l'avortement. M. Trump doit aussi nommer jeudi à la Cour suprême un magistrat qu'il a promis de choisir parmi les opposants à l'avortement. Cette Marche pour la vie se déroule six jours après que la Marche des femmes a rassemblé dans la capitale fédérale un demi-million de femmes souhaitant défendre leurs libertés fondamentales. La Women's March a surpris par son ampleur et la March for Life entendait faire de même, mais vu la portion réduite du National Mall occupée par les militants antiavortement, ce pari apparaissait impossible.
Donald Trump a pourtant assuré jeudi que les opposants à l'IVG pourraient surpasser en nombre les femmes qui avaient éclipsé son investiture tenue la veille. « Vous ne pourrez rien lire là-dessus », avait-il dénoncé, en accusant à l'avance les médias de ne pas couvrir l'événement en raison de la partialité qu'il leur prête. La Marche pour la vie marque un anniversaire considéré comme funeste par ses participants: Roe v. Wade, l'arrêt emblématique de la Cour suprême qui a légalisé l'avortement en 1973 dans tous les États-Unis.

Galvanisés par le soutien de Donald Trump, des dizaines de milliers de militants antiavortement ont manifesté hier à Washington, convaincus d'avoir désormais le vent en poupe et la garantie d'une démonstration de force. « Nous voici à un tournant historique », a lancé à la tribune Mike Pence, premier vice-président américain à assister à cette March for Life, grand rendez-vous...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut