Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Charles Ayoub interdit de quitter les Emirats

"Nous avons cru que l'affaire (...) était close, mais nous avons appris que (le rédacteur en chef d'ad-Diyar) est interdit de retour au Liban en raison d'une plainte déposée contre lui", a déploré le président du syndicat des journalistes.

Le rédacteur en chef du quotidien libanais ad-Diyar, Charles Ayoub. Photo tirée du compte Twitter @AyoubCharles

Nouveau rebondissement dans l'affaire Charles Ayoub. Après avoir été brièvement arrêté hier soir par la police émiratie à Dubaï sur fond de dispute avec le patron de la compagnie Rotana, le rédacteur en chef du quotidien libanais ad-Diyar est interdit de quitter le territoire émirati, a annoncé jeudi soir le président du syndicat des journalistes, Élias Aoun.

"Nous avons cru que l'affaire (...) était close, mais nous avons appris que notre collègue Charles Ayoub est interdit de retour au Liban en raison d'une plainte déposée contre lui", a indiqué M. Aoun, dans des propos rapportés par l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). Cette information n'a pour l'heure pas été publiée sur le site d'ad-Diyar.

Hier, Charles Ayoub avait expliqué les circonstances de son arrestation. Il affirmait avoir été arrêté à son arrivée à l'aéroport de Dubaï, suite à une plainte déposée contre lui par le patron de la compagnie Rotana, Salem Hindi, sur fond d'une dispute verbale sur la messagerie WhatsApp. "Cette affaire ne valait pas une telle plainte", avait déploré le rédacteur en chef d'ad-Diyar.

Charles Ayoub "n'a pas d'inconvénient à se présenter devant la justice libanaise, surtout que la plainte a été déposée au Liban", a précisé Élias Aoun.

Le président de l'ordre des journalistes a appelé les autorités émiraties "à ne pas traiter un journaliste de la sorte (...)".


Nouveau rebondissement dans l'affaire Charles Ayoub. Après avoir été brièvement arrêté hier soir par la police émiratie à Dubaï sur fond de dispute avec le patron de la compagnie Rotana, le rédacteur en chef du quotidien libanais ad-Diyar est interdit de quitter le territoire émirati, a annoncé jeudi soir le président du syndicat des journalistes, Élias Aoun.
"Nous avons cru que...

commentaires (2)

Zones de Non Droit,...s'abstenir... Mais alors avec qui commercer dans le voisinage?

Chammas frederico

10 h 53, le 27 janvier 2017

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Zones de Non Droit,...s'abstenir... Mais alors avec qui commercer dans le voisinage?

    Chammas frederico

    10 h 53, le 27 janvier 2017

  • On attendra que la justice de l'émirat démocratique se prononce ... on lui fait confiance ,,... lol.

    FRIK-A-FRAK

    21 h 07, le 26 janvier 2017

Retour en haut