Liban

Riachi : La liberté d’expression est garantie

Médias
N. M. | OLJ
25/01/2017

La nécessité d'une loi sur la déontologie professionnelle dans les médias a été remise sur le tapis hier au cours de la séance de la commission parlementaire de l'Information, qui s'est réunie en présence notamment du ministre, Melhem Riachi. « Nous avons reçu de nombreuses plaintes de familles, d'ONG, de députés et d'autres qui s'insurgent contre certains programmes télévisés qui porteraient atteinte aux mœurs », explique à L'Orient-Le Jour M. Riachi.
Une telle loi ne risque-t-elle pas de limiter la liberté d'expression ? « Celle-ci est garantie, tranche M. Riachi. Je ne peux pas faire de concessions dans ce sens. Toutefois, il faut respecter la déontologie de la profession. La liberté d'expression ne signifie pas de s'introduire dans chaque maison et d'avoir un langage obscène. Personne n'a le droit de violer l'intimité des familles. Et dire que le petit écran est similaire à YouTube est faux, puisque les moyens de communication électronique constituent un outil individuel. »
M. Riachi a confié qu'il a déjà demandé au Conseil national de l'audiovisuel de mener une enquête pour vérifier ces affirmations. « Ma décision sera basée sur les résultats du rapport », note-t-il.
La couverture médiatique de certains événements, comme l'attentat d'Istanbul qui a coûté la vie à plusieurs Libanais, a également été soulevée. Une fois de plus, M. Riachi a exprimé son indignation face à la manière dont cet attentat a été couvert. « Il faut respecter l'intimité des victimes et des familles », martèle-t-il. Et de conclure : « La liberté d'expression n'a jamais été contradictoire avec la déontologie professionnelle. »

N. M.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

À Baabda, un Conseil des ministres sous pressions internes et externes

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants