Dernières Infos

Syrie : combats entre Fateh el-Cham et des rebelles dans la province d'Idleb

AFP
24/01/2017

Des combats ont opposé mardi le groupe jihadiste Fateh el-Cham, ancienne branche syrienne d'el-Qaëda, à des groupes rebelles dans le nord-ouest de la Syrie, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Les combats ont éclaté tôt mardi lorsque l'organisation jihadiste a attaqué une base contrôlée par le groupe rebelle Jaich al-Moujahidine située dans la province d'Idleb, dans un secteur limitrophe avec celle d'Alep, a indiqué l'OSDH.

Fateh el-Cham, connu auparavant sous le nom du Front al-Nosra, est classé groupe "terroriste" par Washington même s'il a affirmé avoir renoncé à son affiliation à el-Qaëda en 2016. Il a été un allié clé de groupes rebelles en Syrie, et dirige notamment une puissante alliance qui contrôle toute la province d'Idleb. Malgré ces liens, des tensions ont vu le jour ces derniers temps entre ce groupe jihadiste et des forces rebelles qui accusent Fateh al-Cham de vouloir imposer son hégémonie.

L'attaque de la matinée a déclenché des combats qui se sont poursuivis dans l'après-midi dans le même secteur, a déclaré le directeur de l'OSDH Rami Abdel Rahmane. Cinq membres d'une même famille, dont des femmes et des enfants, ont été tués dans des tirs à la roquette lancés lors des combats, a-t-il ajouté. Selon l'OSDH, Fateh el-Cham s'est emparé de territoires qui étaient sous le contrôle de groupes rebelles dans la province d'Alep, alors que des insurgés avançaient contre le groupe jihadiste dans celle d'Idleb.

Le groupe jihadiste a été frappé ces dernières semaines par des raids aériens meurtriers, la plupart étant apparemment menés par la coalition internationale antijihadistes dirigée par les Etats-Unis. Selon M. Abdel Rahmane, le groupe jihadiste soupçonne des rebelles d'avoir fourni des informations à la coalition sur sa localisation.

Les combats de mardi interviennent alors que des rebelles syriens et des représentants du régime de Bachar el-Assad tenaient des pourparlers indirects à Astana au Kazakhstan, organisés par la Russie et l'Iran, alliés de Damas, et la Turquie, soutien des insurgés. Ces trois pays ont convenu de la création d'un mécanisme conjoint de suivi du fragile cessez-le-feu en Syrie, entré en vigueur fin décembre, dont Fateh al-Cham est exclu.

Des combats opposaient par ailleurs mardi dans les provinces d'Idleb et Alep Fateh al-Cham à des combattants d'Ahrar al-Cham, un puissant groupe rebelle pourtant allié au groupe jihadiste à Idleb. Soit Fateh al-Cham "rejoint entièrement la révolution soit c'est un nouveau Daech", a affirmé un responsable d'Ahrar al-Cham sur Twitter, utilisant un acronyme en arabe du groupe Etat islamique, qui contrôle notamment des territoires dans l'est du pays.

La guerre en Syrie a fait plus de 310.000 morts et des millions de déplacés depuis 2011.

Lire aussi à la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

L’édito de Émilie SUEUR

La double peine des Syriennes

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.