Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

La situation des habitants de Deir ez-Zor se détériore

Le sort des habitants de la ville de Deir ez-Zor, dans l'est de la Syrie, se détériore de jour en jour face au siège imposé par les jihadistes du groupe État islamique, a rapporté hier l'Unicef. Deir ez-Zor, où les forces du régime de Bachar el-Assad sont encerclées par les jihadistes, est la cible depuis une dizaine de jours d'une offensive de l'EI d'une ampleur sans précédent en un an. « La montée des violences met en péril la vie de 93 000 civils, dont plus de 40 000 enfants, qui n'ont plus accès de manière régulière à l'aide humanitaire depuis plus de deux ans », dit dans un communiqué le directeur régional de l'Unicef, Geert Cappelaere.
Le Programme alimentaire mondial (Pam) a effectué 177 largages d'aide alimentaire sur la ville depuis le mois d'avril dernier. Mais il a été contraint de les interrompre le 15 janvier lorsque les jihadistes ont pris le contrôle de la zone de largage située à l'ouest d'une base aérienne dont dispose le gouvernement près de la ville. « Les tirs d'artillerie ont fait des dizaines de morts parmi la population civile et contraignent les habitants à rester chez eux, ajoute l'Unicef. Le prix des aliments s'est envolé et est de cinq à dix fois plus cher que dans la capitale, Damas. La pénurie d'eau force les gens à puiser dans les eaux de l'Euphrate, avec les risques de maladies que cela comporte en particulier pour les enfants. »

Le sort des habitants de la ville de Deir ez-Zor, dans l'est de la Syrie, se détériore de jour en jour face au siège imposé par les jihadistes du groupe État islamique, a rapporté hier l'Unicef. Deir ez-Zor, où les forces du régime de Bachar el-Assad sont encerclées par les jihadistes, est la cible depuis une dizaine de jours d'une offensive de l'EI d'une ampleur sans précédent en un...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut