Dernières Infos

Pakistan: presque deux fois moins de morts violentes en 2016

AFP
05/01/2017

Le nombre de personnes tuées lors de violences extrémistes, politiques ou criminelles a été divisé par presque deux au Pakistan en 2016, selon un rapport soulignant néanmoins que la situation n'est pas réglée sur le long terme.

Pendant l'année écoulée, 2.610 personnes ont été tuées, contre 4.647 en 2015, indique le Centre pour la recherche et les études sécuritaires (CRSS), basé à Islamabad. Il décompte les attentats, attaques terroristes, meurtres ciblés, lynchages, braquages, morts en détention et lors d'opérations des forces de sécurité, ainsi que toutes morts violentes hormis celles résultants de simples différends personnels ou tribaux. "Cela correspond à une réduction de presque 45% du nombre de morts liées aux violences en 2016, poursuivant la baisse entamée depuis 2014," indique le rapport.
"Depuis 2014, le nombre de morts a baissé de presque 66%", souligne le CRSS.

Les attentats ont notamment diminué dans la foulée d'une offensive de l'armée pakistanaise lancée en juin 2014 contre les bases arrières des groupes extrémistes armés qui opéraient jusque-là impunément dans les zones tribales du nord-ouest du pays, frontalières de l'Afghanistan.
Ces groupes ont fait plusieurs milliers de morts civils depuis 2004.

L'an dernier, le nombre de morts avait atteint son plus bas niveau depuis l'émergence en 2007 des talibans pakistanais.
Certaines factions restent néanmoins suffisamment actives pour mener des attentats ponctuels mais dévastateurs. Selon le CRSS, les deux seules provinces à avoir vu le nombre de morts augmenter sont le Penjab, la plus peuplée du Pakistan, et le Baloutchistan, la plus vaste et la plus instable.

Au Baloutchistan, 798 personnes ont été tuées, contre 719 l'année précédente soit une augmentation de 10%, tandis que dans le Penjab, 424 personnes ont été tuées -- le pire bilan de ces quatre dernières années.

Ces deux provinces ont été frappées par des attentats suicides meurtriers. Trois attaques menées par des kamikazes ont fait au total 186 morts au Baloutchistan. Dans le Penjab, un attentat suicide dans un parc bondé le dimanche de Pâques a coûté la vie à 75 personnes.

Cette améliorations pourrait "n'être que fugace", avertit néanmoins le CRSS, déplorant que "casi rien n'a été fait pour résoudre la myriade de problèmes affectant la police au Pakistan, ni pour réformer la justice pénale", tandis que l'autorité civile du contre-terrorisme, NACTA, reste impuissante.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

Macroéconomie

Plus d'un million de pauvres

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants