Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Les Galaxy Note 7 de Samsung interdits sur les vols au départ de l'aéroport de Beyrouth

La direction de l'aviation civile n'a toutefois pas annoncé l'interdiction des Galaxy Note 7 à bords des vols arrivant à l'AIB.

L'Autorité de l'aviation civile libanaise a décidé mardi d'interdire les smartphones Galaxy Note 7 de Samsung, qui présentent un risque d'explosion, dans tous les avions au départ de l'Aéroport international de Beyrouth. Photo AFP/Jung Yeon-Je

La direction de l'aviation civile libanaise a décidé mardi d'interdire les smartphones Galaxy Note 7 de Samsung, qui présentent un risque d'explosion, dans tous les avions au départ de l'Aéroport international Rafic Hariri de Beyrouth (AIB).

"Il est interdit à toutes les personnes qui voyagent à partir de l'AIB et qui possèdent un Galaxy Note 7 de faire entrer avec eux ce modèle de smartphone à bord des avions et ce afin d'éviter tout incident qui pourrait nuire à la sécurité publique", peut-on lire dans un communiqué de l'aviation civile.

Celle-ci justifie sa décision par les "craintes exprimées par la compagnie Samsung concernant le Galaxy Note 7 (...) en raison de défauts présentés par sa batterie et qui peuvent provoquer l'explosion du téléphone portable".

La décision de l'aviation civile a été prise suite à une proposition de la direction générale des Forces de sécurité intérieure, approuvée par le ministre des Transports, Ghazi Zeaïter.

La direction de l'aviation civile précise qu'un bureau de la compagnie Samsung a été mis en place dans le hall des départs à l'AIB, où les voyageurs munis du Galaxy Note 7 peuvent déposer leur appareil en échange d'un bon pour le récupérer à leur retour à Beyrouth ou même le remplacer par un autre smartphone offert par Samsung.

La direction, qui était injoignable mardi en début de soirée, n'a toutefois pas annoncé l'interdiction des Galaxy Note 7 à bords des vols arrivant à l'AIB.

Deux mois après le lancement de l'appareil dans le monde, le géant sud-coréen en a arrêté début octobre la production et les ventes en raison de défauts susceptibles de provoquer une explosion. Il a également enjoint à tous les propriétaires de cette "phablette" (modèle intermédiaire entre le smartphone et la tablette) de cesser immédiatement de s'en servir. Le 27 octobre, Samsung a toutefois reconnu que le fiasco du Galaxy Note 7 pourrait ne pas être dû à la batterie.

Plusieurs pays ont adopté des mesures d'interdiction à l'encontre du Note 7, notamment les Etats-Unis et le Japon, faisant suite à des décisions similaires prises par de nombreuses compagnies aériennes.

 

Pour mémoire

Samsung aurait été trop vite en besogne avec son nouveau Note 7

La déconfiture de Samsung illustrée par la vidéo d'un smartphone fumant dans un fastfood

Etats-Unis: un avion évacué après qu'un téléphone Samsung eut pris feu

 

Lire aussi

Les ristournes de Samsung pour stopper l'hémorragie de clientèle

La direction de l'aviation civile libanaise a décidé mardi d'interdire les smartphones Galaxy Note 7 de Samsung, qui présentent un risque d'explosion, dans tous les avions au départ de l'Aéroport international Rafic Hariri de Beyrouth (AIB).
"Il est interdit à toutes les personnes qui voyagent à partir de l'AIB et qui possèdent un Galaxy Note 7 de faire entrer avec eux ce modèle de...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut