Blu Fiefer

Ce qu'en dit le maître - Yousef Harati

OLJ
06/10/2016

À l'heure du tout-house music, où chaque artiste n'a jamais autant ressemblé à son voisin, où l'abêtissement des rythmes annihile tout esprit mélodique, Blu Fiefer est là pour rappeler à la jeunesse libanaise et arabe qu'avant le tout-électronique, il y avait de l'âme, il y avait le rhythm and blues (RnB) et il y avait la soul. Blu est black inside, elle a dans le sang le rythme de James Brown, l'ADN du son de Philadelphie et la poésie de Gil Scott-Heron. La révolution a été télévisée, la prochaine est téléphonique, devant nous, avec nous, elle sera Blu.

« Donne-moi rendez-vous dans des clubs sombres / chuchote-moi de douces symphonies de soul américaine / et couvre-moi d'obscénités / pour oublier le beat de la techno / partage tes comptes Snapchat / je te ferai une mix-tape de trap-house / à l'ouest de Toronto se trouve notre sanctuaire / comme par hasard, il s'appelle sanctuaire. »

Yousef Harati est le double musical de Blu Fiefer.

 

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants