Rechercher
Rechercher

Liban - France-Liban

Le groupe d’amitié franco-libanaise chez Salam, Berry et Hariri

La délégation du groupe France-Liban s’entretenant avec Saad Hariri à la Maison du Centre.

En visite à Beyrouth pour porter un message de soutien de la France au Liban face à la crise institutionnelle que le pays traverse, une délégation du groupe d'amitié France-Liban au Sénat français a effectué hier une tournée auprès du Premier ministre et du président de la Chambre, Tammam Salam et Nabih Berry, et du chef du courant du Futur, Saad Hariri.
La délégation, conduite par la présidente du groupe, Bariza Khiari, et accompagnée de l'ambassadeur de France, Emmanuel Bonne, a mis l'accent, devant les responsables, sur la nécessité de la redynamisation des institutions.
Mme Khiari a affirmé, à l'issue d'une réunion au Grand Sérail avec M. Salam, que sa délégation est porteuse d'un « message d'appui au Premier ministre, Tammam Salam, pour lui exprimer l'importance accordée à son gouvernement et à la réactivation des institutions ». La présidente du groupe français a en outre indiqué avoir interrogé le chef du gouvernement sur la nature des démarches que son groupe pourrait entreprendre « afin de trouver une solution à la crise institutionnelle au Liban », crise qui « perdure et affaiblit le pays ».
La délégation s'est ensuite rendue auprès du président du Parlement, à Aïn el-Tiné, pour lui exprimer également son soutien, « d'autant que M. Berry est capable d'établir des ententes politiques », a relevé Mme Khiari. « Après deux ans de blocage institutionnel, nous comptons sur lui en cette étape difficile, marquée par l'aggravation de la situation économique et l'afflux des déplacés syriens », a-t-elle ajouté, appelant à « libaniser » des solutions.
Interrogée sur la possibilité pour le président français, François Hollande, d'organiser une réunion consacrée à l'appui au Liban, Mme Khiari a affirmé qu'une telle réunion sera tenue prochainement, souhaitant que M. Hollande puisse entreprendre des contacts avec les forces concernées par la situation libanaise. Elle a rappelé à ce sujet que le président français avait rencontré M. Salam la semaine dernière à New York.
Le groupe d'amitié France-Liban s'était auparavant réuni à la Maison du Centre avec Saad Hariri, avec lequel il s'est entretenu de la situation dans la région ainsi que des relations bilatérales et des moyens de les développer.

Le PPE
Par ailleurs, une délégation du Parlement européen, formée de membres du Parti populaire européen (droite), a également été l'hôte de M. Salam, avant de se rendre au siège des Forces libanaises à Meerab, dans une perspective d'un renforcement des relations entre les deux partis. Les membres de la délégation, qui comptait notamment 13 députés du Parlement européen représentant 11 États, ont été accueillis à Meerab par Antoine Zahra et Chant Jinjinian, députés FL.
Les représentants du PPE se sont aussi rendus à la Maison du Futur à Bickfaya, où ils se sont entretenus avec l'ancien président de la République, Amine Gemayel, en présence du ministre démissionnaire de l'Économie, Alain Hakim, et des députés Nadim Gemayel, Fady Habre et Samer Saadé, et de l'ancien ministre Salim Sayegh.
La tournée de la délégation a comporté par ailleurs une entrevue avec le chef du parti Kataëb, Samy Gemayel, au siège du parti à Bickfaya, ainsi qu'une visite au Sérail de Bickfaya. Les députés européens se sont en outre rendus au siège central du parti Kataëb, à Saïfi, et au siège du conseil municipal de Sin el-Fil, où ils se sont informés du travail municipal qu'entreprend le parti Kataëb.


En visite à Beyrouth pour porter un message de soutien de la France au Liban face à la crise institutionnelle que le pays traverse, une délégation du groupe d'amitié France-Liban au Sénat français a effectué hier une tournée auprès du Premier ministre et du président de la Chambre, Tammam Salam et Nabih Berry, et du chef du courant du Futur, Saad Hariri.La délégation, conduite par...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut