Rechercher
Rechercher

Liban - Présidentielle

Le Futur impute au Hezbollah et au CPL la responsabilité du vide institutionnel

Le bloc de Hariri appelle les députés à assister à la réunion parlementaire, aujourd'hui.

Le bloc parlementaire du Futur, réuni hier sous la présidence de l'ancien Premier ministre Saad Hariri, a imputé au Hezbollah et à ses alliés la responsabilité du vide présidentiel.
« Le Hezbollah est responsable du vide présidentiel », indique le bloc dans un communiqué lu par le député Ammar Houri. « Le boycottage par le Hezbollah et ses alliés des séances consacrées à l'élection présidentielle cause du tort au Liban », selon le texte qui précise que la vacance à la tête de l'État « expose le pays à des dangers multiples aux niveaux national, sécuritaire, économique, financier et socio-économique ». Le bloc a exprimé l'espoir que le Hezbollah et ses alliés « réviseront leur politique et renonceront à leurs positions négatives pour débloquer la présidentielle et permettre ainsi à tous les Libanais de s'unir pour régler les problèmes auxquels ils font face ».
Au cours de cette réunion, Saad Hariri a fait part aux parlementaires de son « point de vue concernant l'approche avec laquelle certains dossiers nationaux devraient être abordés », a expliqué M. Houri à la presse, faisant de toute évidence allusion à la présidentielle, avant de préciser que M. Hariri a en outre informé les personnes réunies des concertations qu'il a entamées depuis son retour afin « d'accélérer l'élection d'un président ». Il leur a exposé la progression de ses discussions « qui seront suivies par le bloc lors de réunions futures », a poursuivi M. Houri.
Le bloc, a-t-il dit, « souligne de nouveau l'importance de la participation de tous les députés (à la réunion parlementaire d'aujourd'hui) pour accomplir leur devoir constitutionnel qui est d'élire un président et de mettre fin à la vacance à la tête de l'État ». Il a réaffirmé son attachement à ses « constantes que sont le respect de l'accord de Taëf et de la Constitution ». « Celle-ci, précise le communiqué, représente le seul document de référence pour l'exercice de la politique au Liban. Elle rassemble toutes les règles inspirées du pacte national et confirme la coexistence islamo-chrétienne, la souveraineté, l'indépendance, la liberté, le pluralisme et le système parlementaire démocratique. »
Le bloc a par ailleurs condamné « le massacre effroyable de personnes sans défense dans la ville d'Alep, perpétré par le régime syrien criminel et ses alliés », accusant ces derniers de « tester des armes meurtrières et bannies au niveau international contre la population ». Il a appelé la communauté internationale à intervenir pour mettre fin au « massacre de civils » en Syrie.


Le bloc parlementaire du Futur, réuni hier sous la présidence de l'ancien Premier ministre Saad Hariri, a imputé au Hezbollah et à ses alliés la responsabilité du vide présidentiel.« Le Hezbollah est responsable du vide présidentiel », indique le bloc dans un communiqué lu par le député Ammar Houri. « Le boycottage par le Hezbollah et ses alliés des séances consacrées à...

commentaires (4)

Hehehe le hezb. Vas devoir se résoudre à le faire !! Car les prochains mois nous montrerons que la solution en Syrie ne profitera pas du tout ni à l'Iran ni au Hezb!

Bery tus

18 h 41, le 28 septembre 2016

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Hehehe le hezb. Vas devoir se résoudre à le faire !! Car les prochains mois nous montrerons que la solution en Syrie ne profitera pas du tout ni à l'Iran ni au Hezb!

    Bery tus

    18 h 41, le 28 septembre 2016

  • C,EST ECRIT DANS LE CIEL... ET SUR LEURS FRONTS...

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    11 h 40, le 28 septembre 2016

  • Il faudra bien qu'un jour il arrête de pleurer ..!!!

    FRIK-A-FRAK

    10 h 36, le 28 septembre 2016

  • « Le Hezbollah est responsable du vide présidentiel ». Pas besoin de sortir de Sciences-Po pour comprendre que ce sont ceux qui refusent de voter qui sont responsables de la non-élection!

    Yves Prevost

    08 h 04, le 28 septembre 2016

Retour en haut