Liban

Le président de l’ordre des médecins refuse que le comité d’enquête soit la cible de pressions

Affaire de la petite Sophie Mechleb
17/09/2016

Dans le cadre de l'affaire de la petite Sophie Mechleb, qui souffre aujourd'hui d'une paralysie totale à la suite d'une intervention chirurgicale, le président de l'ordre des médecins de Beyrouth, le Pr Raymond Sayegh, a reçu hier une lettre de la part de l'avocat Georges el-Khoury, mandataire du père de la fillette, lui demandant qu'un terme soit mis au mandat de la présidente du comité d'investigation chargé de l'affaire, le Dr Claude Semaan.
En juin dernier, la petite Sophie, âgée d'un an et née prématurément, avait subi une chirurgie pour l'ablation d'une tumeur bénigne au niveau des fesses. Suite à l'opération, jugée non urgente selon les propos de ses parents, la petite s'est trouvée en état de paralysie totale.
La chirurgie a fragilisé davantage le corps vulnérable de la petite, qui a souffert durant l'opération d'une forte hypotension artérielle, une situation qui a duré près de huit heures, ce qui a entraîné une détérioration de son état de santé et une importante lésion cérébrale, toujours selon la version des parents. Le père a estimé que son enfant a été victime d'une erreur médicale et d'une négligence de la part du personnel médical.
À l'issue d'une réunion urgente du conseil de l'ordre des médecins de Beyrouth, présidée par le Pr Sayegh, un communiqué de presse a été publié. « Nous dénonçons les campagnes médiatiques devenues assez fréquentes qui nuisent à la réputation de la profession médicale au Liban, et qui portent atteinte à la dignité des médecins, dont la dernière se rapporte à l'affaire concernant le comité d'investigation et le Dr Nabil Diab, accusés à tort », peut-on lire dans le communiqué.
Joint au téléphone par L'Orient-Le Jour, le Pr Sayegh a confirmé « avoir reçu une lettre, informelle et non signée, supposée émaner de l'avocat Georges el-Khoury, demandant la cessation de l'activité de la présidente du comité d'investigation, Claude Semaan ». Sur ce plan, M. Sayegh a assuré qu'« il ne répondra en aucune sorte à la demande de l'avocat, vu qu'il a jusqu'à ce jour une confiance totale en la présidente du comité et ses membres ».
« Aucune plainte n'a été déposée par le père de Sophie Mechleb auprès du conseil de l'ordre. M. Mechleb a divulgué l'affaire dans la presse et les médias qui ont jugé qu'il s'agissait d'une "erreur médicale" alors que nul d'entre eux n'a lu une seule page du dossier composé de 800 pages », s'est insurgé le Pr Sayegh.
Et de poursuivre : « L'enquête a été menée à la demande du médecin concerné, qui a estimé que le meilleur moyen de clarifier les choses serait de mener une investigation exhaustive et détaillée du cas. » « Il ne manque au dossier que quelques données très importantes pour la compréhension du cas, et qui devraient provenir de France et de Belgique », a précisé le président de l'ordre avant d'ajouter : « Sinon, l'investigation est presque terminée. »
« Je tiens personnellement aux résultats de l'investigation, et à l'indépendance du comité et à sa souveraineté », a assuré le Pr Sayegh. « Il est strictement inacceptable que le comité soit placé sous pression, et que la présidente du comité et les membres reçoivent des messages sur WhatsApp à 2h et à 3h du matin concernant l'affaire », a-t-il martelé, avant de poursuivre : « Le médecin reçoit, pour sa part, des messages de menaces sur son téléphone portable. »
« Nous refusons catégoriquement que les dossiers soumis à l'enquête soient traités par la presse et les médias, tant qu'ils sont en cours d'investigation », a conclu le Pr Sayegh.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

#MaBadnaNsedBouzna

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué