Liban

Des bureaux de placement d’employées de maison interdits d’exercer

Le ministre du Travail, Sejean Azzi. Photo Ani

Le ministre du Travail, Sejaan Azzi, a mis à pied hier des bureaux de placement d'employées de maison étrangères, pour violations des lois. Selon un communiqué publié par son ministère, cette mesure découle du souci de M. Azzi de respecter les droits de l'homme et d'empêcher le trafic de personnes. Les bureaux interdits d'exercer sont « la société al-Mounir pour le commerce et les services publics », « la société al-Janoub », « Tala Nour », « la société al-Raëd pour les services publics ».
Pour rappel, le ministère avait annoncé en août dernier sa volonté de lutter contre les pratiques illégales de certains bureaux de placement à l'égard de la main-d'œuvre domestique migrante. Il avait pointé du doigt les bureaux qui prélèvent deux à trois mois de salaire des employées de maison, au début de leur contrat de travail, mais aussi ceux qui encouragent ces travailleuses à « prendre la fuite du domicile de leur employeur pour les faire travailler à l'heure ». Il a donc appelé ces bureaux de placement à cesser ces pratiques illégales sous peine de voir annulé leur permis d'exercer et invité les employeurs à informer le ministère, s'ils étaient confrontés à de tels agissements, à refuser aussi de verser les premiers salaires de leurs employées de maison à ces bureaux. « Le salaire de l'employée de maison ne doit être versé qu'à cette dernière ou déposé à son compte bancaire, moyennant un reçu officiel », avait dit M. Azzi, après avoir interdit d'exercer huit agences de placement, pour pratiques illégales.


Le ministre du Travail, Sejaan Azzi, a mis à pied hier des bureaux de placement d'employées de maison étrangères, pour violations des lois. Selon un communiqué publié par son ministère, cette mesure découle du souci de M. Azzi de respecter les droits de l'homme et d'empêcher le trafic de personnes. Les bureaux interdits d'exercer sont « la société al-Mounir pour le commerce et...

commentaires (0)

Commentaires (0)