Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Nasrallah : La résistance l'emportera en cas de nouvelle guerre

Le secrétaire général du Hezbollah a estimé que la guerre en Syrie s'inscrit dans le prolongement de l'offensive israélienne de 2006.

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a assuré vendredi que la résistance l'emporterait en cas de nouvelle guerre lancée contre cette dernière. Capture d'écran

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a assuré vendredi que la résistance l'emporterait en cas de nouvelle guerre lancée contre cette dernière.

"Si une nouvelle guerre venait à être lancée contre le Liban, alors la résistance l'emporterait car nous y sommes préparés", a déclaré le leader du parti chiite dans une interview accordée à la chaîne du Hezbollah, al-Manar, à l'occasion du 10ème anniversaire de l'offensive israélienne contre le Liban, en 2006. "Nous avons en notre possession des missiles pouvant atteindre Haïfa (en Israël)", a-t-il ajouté, assurant que ces missiles étaient de "fabrication syrienne et locale".

Évoquant la guerre de juillet, Hassan Nasrallah a réaffirmé que la résistance avait acquis une "victoire divine". "La victoire de la résistance en 2006 défie les lois de la nature", expliquant qu'Israël avait alors utilisé "plus de ressources que durant toutes les guerres qu'il a menées contre les pays arabes".

Le chef du Hezbollah a vertement critiqué le gouvernement libanais en place au moment de la guerre de 2006 et dirigé à l'époque par Fouad Siniora, qu'il a accusé "d'avoir fait pression sur l'armée libanaise pour la forcer à empêcher notre approvisionnement en missiles".

 

(Lire aussi : Les positions de Nasrallah anticiperaient un projet de règlement régional)

 

"Corrompus"
Soulignant que "le Hezbollah n'a pas voulu prendre le pouvoir après 2006, car cela aurait entraîné une guerre civile", Hassan Nasrallah a sévèrement critiqué certains membres de la classe politique, sans donner de noms, qu'il a qualifiés de "corrompus".

Par ailleurs, le leader du parti chiite a estimé que le conflit en Syrie s'inscrit dans le prolongement de l'offensive de 2006. "L'ennemi a considéré que frapper la Syrie était le meilleur moyen de vaincre la résistance et l'axe de la résistance", a-t-il déclaré. Et de poursuivre : "Les Américains (...) ont fait appel au groupe État Islamique (EI), au Front al-Nosra et autres. Aujourd'hui, ils avouent leur responsabilité dans le financement des terroristes, utilisés pour combattre le Hezbollah. En nous battant contre l'EI, nous accomplissons un acte de résistance".

Hassan Nasrallah a salué l'action du président syrien Bachar el-Assad. "Leur problème avec le président Assad, c'est qu'il ne peut pas faire partie du projet du nouveau Moyen-Orient. Ils veulent des présidents vassaux, alors qu'Assad est quelqu'un d'indépendant", a-t-il déclaré.

Enfin, sur le plan local, le secrétaire général du Hezbollah a estimé que "l'armée libanaise est capable d'emporter la bataille contre les takfiristes dans le jurd de Ersal". "Il ne manque que la décision politique", a-t-il ajouté, dénonçant "les alliés du Front al-Nosra présents au sein du gouvernement".

 

 

Lire aussi
Nasrallah a lancé la balle dans le camp de Hariri

« Nasrallah ne peut pas imposer Aoun comme candidat unique », affirme le bloc du Futur

Israël arrête des Palestiniens accusés d'avoir été recrutés par le Hezbollah via Facebook


Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a assuré vendredi que la résistance l'emporterait en cas de nouvelle guerre lancée contre cette dernière.
"Si une nouvelle guerre venait à être lancée contre le Liban, alors la résistance l'emporterait car nous y sommes préparés", a déclaré le leader du parti chiite dans une interview accordée à la chaîne du Hezbollah,...

commentaires (4)

DE GRACE ! LAISSEZ-LE REVER...

SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

12 h 00, le 21 août 2016

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • DE GRACE ! LAISSEZ-LE REVER...

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    12 h 00, le 21 août 2016

  • Encore une fois, Israel est coupable de la guerre en Syrie! Hassoun, depuis sa victoire divine vit dans son trou a rat. Cela suffit de fanfaronade. Pour justifier et couvrir ses pertes en Syrie, il continue a nous bassiner les oreilles de sa victoire de 2006 en passant outre sur les desastres humains et econimiques qu'il a infliger au Liban...

    IMB a SPO

    12 h 49, le 20 août 2016

  • je hais cette culture de la violence et le venin qui sort de la bouche de ces faiseurs de guerre ! la"victoire divine" allez dire cela aux familles des 1100 victimes de la guerre de 2006 et quel bilan toutes les infrastructures du Liban détruites et 20 ans de retour en arrière dans le domaine économique. Oui la corruption coûte très cher au Liban mais il a oublié de cité quelques uns de ses copains et pas des moindres, mais elle ne coûte pas plus que cette guerre de 2006 et des conséquences qui en découlent depuis

    yves kerlidou

    10 h 01, le 20 août 2016

  • DES DIVAGATIONS HABITUELLES... 1 - IL OUBLIE A DESSEIN LE : SI J,AVAIS SU ! 2 - IL OUBLIE AVOIR QUALIFIE PAR LA BOUCHE DE BERRY LE GOUVERNEMENT SENIORA DE GOUVERNEMENT DE LA RESISTANCE ! 3 - IL OUBLIE QUE SI LA RESISTANCE (?) EST ENCORE EN VIE IL LE DOIT AUX INTERVENTIONS INTERNATIONALES DU GOUVERNEMENT SENIORA ! SINON...

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    23 h 19, le 19 août 2016

Retour en haut