Économie

Stiglitz et Pieth démissionnent du comité d’experts

Panama papers
OLJ
08/08/2016

Le Prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz et l'expert anticorruption suisse Mark Pieth ont quitté vendredi dernier le comité d'experts créé après le scandale des Panama papers en raison de « divergences de vues sur la transparence », selon une déclaration commune. Le comité avait été mis sur pied par le Panama pour réaliser un audit de son système financier notoirement opaque et lui permettre de s'adapter aux standards de l'OCDE. Il était censé rendre un rapport à la fin de l'année.
« Il est essentiel que nos conclusions soient rendues publiques et que les membres du comité soient autorisés à en discuter librement », expliquent MM. Stiglitz et Pieth, après avoir reçu fin juillet une lettre du gouvernement panaméen leur indiquant que seul le président du Panama pouvait décider de publier ces conclusions.
M. Stiglitz a déclaré qu'il était était « choqué » et « très déçu ». « Comment voulez-vous avoir un comité sur la transparence qui lui-même ne soit pas transparent ? », a-t-il ajouté. MM. Stiglitz et Pieth ont estimé que les restrictions sur la définition du champ de leur travail, la possibilité de s'exprimer librement et les garanties que le rapport serait publié « s'apparentaient à de la censure ». Ils ont ajouté que le comité devrait « se dissoudre ».

Pression du monde des affaires
Les Panama papers publiés en avril rassemblent plus de 11,5 millions de documents du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca, révélant les détails financiers de nombreux comptes offshore susceptibles d'être utilisés pour échapper au fisc.
« Le gouvernement du Panama subit la pression du monde des affaires, il est en train de reculer », a regretté M. Pieth.
Le comité devait évaluer les pratiques du système financier panaméen et proposer des mesures pour renforcer la transparence et la lutte contre la fraude fiscale et le blanchiment d'argent. Panama a demandé le mois dernier à l'OCDE son rattachement à la convention multilatérale sur l'échange d'informations fiscales.

(Source : AFP)

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre Amal et le Hezbollah, des conflits latents

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants