Rechercher
Rechercher

Explosions de Beyrouth

Plainte d'avocats, artistes et activistes contre les responsables de la "catastrophe"

Plainte d'avocats, artistes et activistes contre les responsables de la

Un manifestant tenant un drapeau libanais près de bougies allumées à la mémoire des victimes des explosions dans le port de Beyrouth, le 11 août 2020. Photo REUTERS/Goran Tomasevic

Des avocats, artistes et activistes du groupe de la société civile "Le peuple veut la réforme du régime" ont porté plainte mercredi devant le bureau du procureur général près la cour de cassation contre toute personne identifiée comme responsable dans le cadre de l'enquête sur la double explosion meurtrière du port de Beyrouth. 

Dans le texte, les plaignants précisent que leur action en justice vise notamment les ministres anciens et actuels des Travaux publics, des Finances, de la Défense, de la Justice, les chefs des organismes sécuritaire, les hauts-fonctionnaires des douanes et du port de Beyrouth et toute personne directement ou indirectement impliquée dans les explosions. 

Avec cette plainte, les activistes veulent "faire participer les personnes touchées par l'explosion au procès afin de réclamer des compensations pour les dommages subis et assurer également un suivi de l'enquête et des procédures judiciaires" en cours. 

Mardi, le groupe d'avocats Moutahidoun avait déposé une plainte similaire devant le premier juge d'instruction de Beyrouth par intérim, Charbel Abou Samra, contre 28 hauts-responsables.

Les autorités libanaises s'étaient données cinq jours pour annoncer les résultats de l'enquête sur les explosions du 4 août, qui ont fait 171 victimes, 6.000 blessés et dévasté des quartiers entiers de Beyrouth, mais une semaine plus tard, aucune conclusion officielle n'a encore été rendue publique. Toutefois, une série d'arrestations a déjà eu lieu, dont celles du directeur général du port de Beyrouth Hassan Koraytem, du directeur général des douanes Badri Daher, ainsi que de son prédécesseur Chafic Merhi.


Des avocats, artistes et activistes du groupe de la société civile "Le peuple veut la réforme du régime" ont porté plainte mercredi devant le bureau du procureur général près la cour de cassation contre toute personne identifiée comme responsable dans le cadre de l'enquête sur la double explosion meurtrière du port de Beyrouth. 

Dans le texte, les plaignants précisent...