Rechercher
Rechercher

Sur le net - Sur le net

Quand les enfants syriens crient leur détresse avec des Pokemon

Les réseaux de l'opposition au régime d'Assad ont lancé une campagne inspirée du succès du jeu Pokemon Go.

Photo disponible sur le compte Twitter de l'organe de communication des forces révolutionnaires de Syrie (RFS)

Depuis 24 heures, des photos d'enfants syriens tenant des images représentant des Pokemon accompagnées d'un message en arabe appelant à venir les sauver, font le tour des réseaux sociaux.

Surfant sur le succès mondial du jeu Pokemon Go, cette campagne, lancée sur Twitter par l'organe de communication des forces révolutionnaires de Syrie (RFS), a pour objectif de rappeler au monde l'horreur que vivent les enfants de Syrie depuis le début du conflit.

Accompagnées des mots-clés (hashtags) #PrayForSyria ou #PokemonInSyria, ces photos ont été largement reprises sur plusieurs comptes Twitter des forces d'opposition au régime de Bachar el-Assad.

 

 "Je suis de Kafer-Nabodah #Hama #Syrie Venez me sauver!!"

 

 "Sauvez-moi !! Je suis en #Syrie"

 "Je suis à KaferNble à Idleb, venez me sauver !!"

 "#Priez pour la Syrie"

"On trouve beaucoup de Pokemon en Syrie, venez me sauver"

 

Jeu gratuit donnant une seconde vie aux petits personnages à succès de la fin des années 1990, Pokemon Go utilise la technologie de la réalité augmentée qui ajoute des éléments virtuels dans le monde réel perçu par l'appareil photo des smartphones. Il utilise la géolocalisation pour permettre à ses utilisateurs d'attraper des Pokémon, ces petites créatures aux formes et aux pouvoirs magiques multiples.

Plusieurs de ces photos ont été prises à Kafranbel, un village bastion de la révolte pacifique au régime syrien, situé dans le rif d'Idleb, dans le nord du pays. Depuis le début de la crise en Syrie, ils se sont fait connaître par leur ingéniosité et leur sens de l’humour en diffusant sur Facebook et YouTube de nombreuses vidéos originales dans lesquelles ils rendent compte de leur triste sort de manière.

Depuis le début de la révolte contre le régime de Damas en mars 2011, la guerre a fait plus de 280.000 morts et jeté sur les routes des millions de personnes. Alors que la trêve est régulièrement violée depuis fin avril, les pourparlers de paix sont au point mort.

 

Lire aussi

#SyriaGo, la "version syrienne" de Pokemon Go

Pokémon Go en Turquie : les imams pas d'accord

Pokemon Go: les Emirats avertissent contre une possible utilisation malveillante

 

 


Depuis 24 heures, des photos d'enfants syriens tenant des images représentant des Pokemon accompagnées d'un message en arabe appelant à venir les sauver, font le tour des réseaux sociaux.
Surfant sur le succès mondial du jeu Pokemon Go, cette campagne, lancée sur Twitter par l'organe de communication des forces révolutionnaires de Syrie (RFS), a pour objectif de rappeler au monde...