Rechercher
Rechercher

À La Une - Justice

Au Koweït, peine de mort confirmée en appel pour un membre du Hezbollah

Hassan Abdelhadi Ali est accusé d'être "le cerveau d'une cellule" de 26 membres, qui planifiait des attentats dans l'émirat.

Une Cour d'appel de Koweït a confirmé jeudi la peine de mort prononcée contre un chiite koweïtien, membre du Hezbollah, pour espionnage en faveur de l'Iran et planification d'attentats.

Une Cour d'appel de Koweït a confirmé jeudi la peine de mort prononcée contre un chiite koweïtien pour espionnage en faveur de l'Iran et planification d'attentats.
Hassan Abdelhadi Ali est membre du Hezbollah depuis 1996 et "le cerveau d'une cellule" de 26 membres, qui planifiait des attentats dans l'émirat du Golfe, selon le verdict.

La Cour n'a pas examiné le cas d'une deuxième condamnation à mort prononcée en janvier contre l'unique membre iranien de la cellule car il est jugé par contumace. Elle n'a pas non plus statué sur les cas de deux Koweïtiens en fuite, condamnés en première instance à la perpétuité.
La Cour a en outre confirmé la perpétuité pour un prévenu et condamné cinq autres à des peines allant de 2 à 5 ans de prison. Cinq membres du groupe ont écopé d'une amende 5.000 dinars (15.000 euros) chacun et les autres ont été acquittés.

Les membres du groupe ont été jugés sous l'accusation d'espionnage au profit de l'Iran et de détention d'armes, de munitions et d'explosifs.
En janvier, le tribunal de première instance avait accusé les membres du groupe d'avoir recruté des chiites koweïtiens, envoyés ensuite au Liban où ils ont suivi une formation au maniement des armes par le Hezbollah.

Selon l'acte d'accusation, Hassan Abdelhadi Ali a été en contact avec un membre de l'ambassade d'Iran à Koweït et s'est ensuite rendu en Iran où il a eu des contacts avec le corps des Gardiens de la Révolution, l'armée d'élite de la République islamique.
Les prévenus koweïtiens, qui avaient nié tout lien avec l'Iran ou le Hezbollah, peuvent introduire un recours devant la Cour suprême.

En démantelant la cellule en août 2015, le ministère de l'Intérieur avait fait état de la saisie de "144 kilos de TNT" et de grandes quantités de munitions, ainsi que de nombreuses armes dont 56 roquettes, destinées, selon lui, à commettre des attentats. L'Iran a démenti tout lien avec les prévenus.
Les chiites représentent le tiers des 1,3 million de Koweïtiens.

 

 

Pour mémoire
Une Emiratie condamnée à 10 ans de prison pour espionnage au profit du Hezbollah

Émirats: six mois de prison pour trois Libanais jugés pour liens avec le Hezbollah

Le Koweït expulse 60 Libanais pour liens présumés avec le Hezbollah

16 Libanais expulsés du Koweït, selon « al-Qabas »

Le Koweït expulse 14 Libanais et Irakiens pour liens avec Hezbollah

Au Koweït, 24 personnes "liées à l'Iran et au Hezbollah" inculpées pour préparation d'attaques

Une Cour d'appel de Koweït a confirmé jeudi la peine de mort prononcée contre un chiite koweïtien pour espionnage en faveur de l'Iran et planification d'attentats. Hassan Abdelhadi Ali est membre du Hezbollah depuis 1996 et "le cerveau d'une cellule" de 26 membres, qui planifiait des attentats dans l'émirat du Golfe, selon le verdict.La Cour n'a pas examiné le cas d'une deuxième...

commentaires (3)

COMME A BAHREIN ICI AUSSI ON FAIT DE FAUX PAS ET DES GAFFES... CES DEUX PAYS AYANT BON NOMBRE DE CITOYENS CHIITES...

LA LIBRE EXPRESSION

22 h 26, le 21 juillet 2016

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • COMME A BAHREIN ICI AUSSI ON FAIT DE FAUX PAS ET DES GAFFES... CES DEUX PAYS AYANT BON NOMBRE DE CITOYENS CHIITES...

    LA LIBRE EXPRESSION

    22 h 26, le 21 juillet 2016

  • Les criminels occupants judeo-sionistes peuvent donc faire leurs compliments et pourquoi pas des remerciements au Koweït!

    Ali Farhat

    20 h 07, le 21 juillet 2016

  • Un abderrahmenteur-osdh peut en cacher un autre . Plusieurs autres . Hezb résistant au Koweit, en Hongrie, en Argentine, au Canada au Yémen, en Irak en syrie au Liban, je ne savais pas qu'il pouvait être aussi tentaculaire , mais maintenant que les autorités kowetiennes nous l'apprennent, je m'en réjouis. .lol..

    FRIK-A-FRAK

    17 h 59, le 21 juillet 2016

Retour en haut