Dernières Infos

Avertissement de Schäuble: l'ambassadeur d'Allemagne convoqué par Lisbonne

AFP
08/07/2016

Le ministère portugais des Affaires étrangères a convoqué l'ambassadeur d'Allemagne à Lisbonne pour protester contre des déclarations controversées du ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble sur un éventuel nouveau programme d'aide, a appris l'AFP vendredi de sources proches du dossier.

L'ambassadeur allemand, Ulrich Brandenburg, a été prié de se rendre au ministère des Affaires étrangères le 30 juin, au lendemain de propos tenus par M. Schäuble sur la situation financière du pays qui avaient mis en émoi Lisbonne, ont précisé ces sources.
"Le Portugal commettrait une grave erreur s'il ne respecte plus ses engagements. Il aurait alors besoin de demander un nouveau programme d'aide et l'obtiendrait", avait averti le ministre allemand lors d'une conférence à Berlin.

Ce à quoi le ministère portugais des Finances s'était empressé de répondre qu'"aucun nouveau plan d'aide financière est à l'étude".
"Le gouvernement portugais juge ces déclarations injustes et inamicales et a déjà fait part de son mécontentement aux autorités allemandes, par le biais des canaux diplomatiques habituels", avait dans la foulée déclaré le ministre des Affaires étrangères Augusto Santos Silva dans un entretien à l'hebdomadaire Expresso.

Interrogé par l'AFP, le ministère a indiqué avoir "entrepris des démarches à travers l'ambassadeur du Portugal à Berlin et auprès de l'ambassadeur d'Allemagne à Lisbonne pour clarifier le sens des déclarations attribuées" à M. Schäuble. "Le Portugal juge entièrement satisfaisants les éclaircissements obtenus", a-t-il ajouté.

Sollicitée, l'ambassade d'Allemagne à Lisbonne n'a pas souhaité faire de commentaire.
Les déclarations de M. Schäuble étaient intervenues une semaine avant le verdict très attendu de Bruxelles sur d'éventuelles sanctions à appliquer au Portugal et à l'Espagne pour déficits excessifs.

La Commission européenne a fini par déclarer jeudi le Portugal, tout comme l'Espagne, en dérapage budgétaire, mais a renvoyé aux ministres des Finances de l'UE le soin de se prononcer sur le déclenchement d'une procédure de sanction.

Le Portugal avait raté en 2015 son objectif de ramener son déficit public en dessous des 3% du PIB. Gonflé par les coûts liés au sauvetage de la banque Banif en décembre, le déséquilibre avait atteint 4,4%.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants