Dernières Infos

Ukraine: un chanteur d'opéra volontaire contre les rebelles prorusses tué dans l'Est

AFP
29/06/2016

Un chanteur d'opéra ukrainien qui a fait l'essentiel de sa carrière en France et était parti combattre la rébellion prorusse dans l'est de l'Ukraine dans les rangs d'un mouvement ultranationaliste, a été tué mercredi au front, a annoncé un haut représentant ukrainien.

Wassyl Slipak, "un chanteur d'opéra ukrainien qui avait quitté l'opéra français pour se battre pour l'Ukraine, a été tué dans l'Est", a écrit sur son compte Twitter Dmytro Kouleba, un responsable du ministère ukrainien des Affaires étrangères.

Un membre du mouvement ultranationaliste Pravy Sektor, interrogé par la chaîne d'informations Hromadske, a précisé qu'il avait été tué mercredi matin, abattu par un tireur d'élite près du village de Louganské, à environ 50 kilomètres de Donetsk, fief des rebelles prorusses.

Selon une biographie disponible sur son site internet, le baryton-basse Wassyl Slipak avait été formé au Conservatoire de musique de Lviv, dans l'ouest de l'Ukraine, avant de réussir le concours d'entrée de l'Opéra de Paris. Il a ensuite effectué une grande partie de sa carrière en France, se produisant pendant une dizaine d'années sur différentes scènes françaises (Théâtre des Champs-Elysées à Paris, Opéra de Toulon...).

Après le déclenchement du conflit entre les forces ukrainiennes et les séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine en 2014, il s'était engagé aux côtés du mouvement Pravy Sektor (Secteur Droit).
Ce mouvement est l'unique formation paramilitaire ukrainienne à ne pas avoir été intégrée aux forces du ministère de l'Intérieur ou de celui de la Défense.

Slipak a continué néanmoins à faire régulièrement des allers-retours en France, où il est devenu très actif dans la défense des intérêts ukrainiens.
Le conflit dans l'est de l'Ukraine a fait plus de 9.400 morts et 1,5 million de déplacés depuis son déclenchement en avril 2014.

Kiev et les Occidentaux accusent la Russie de soutenir militairement les séparatistes prorusses, ce que Moscou dément.
Malgré l'instauration de plusieurs trêves, des affrontements meurtriers ont régulièrement lieu le long de la ligne de front.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

La délicate position du Liban aux rencontres de La Mecque

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants