Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

RSF dénonce les menaces à l’égard des journalistes syriens en exil

Des journalistes syriens exilés en Turquie, en Jordanie et au Liban craignent autant les forces qui les persécutaient dans leur pays que les autorités dans le pays d'accueil, dénonce Reporters sans frontières (RSF) dans un rapport hier.
Ces journalistes « admettent craindre le régime du (président syrien Bachar el-Assad), l'organisation État islamique (EI), d'autres groupes armés présents en Syrie, mais également les autorités de leur pays d'accueil », selon cette organisation qui s'est entretenue avec 24 d'entre eux. Le rapport, qui porte sur les conditions de vie et de travail des reporters en exil, souligne que, « comme tous les réfugiés, les journalistes syriens ont dû refaire leur vie dans leurs pays d'accueil respectifs ». « Ils se sont retrouvés aux prises avec de nouveaux environnements réglementaires, des conditions de vie et de travail différentes, mais également exposés à des menaces issues de l'intérieur comme de l'extérieur de leurs pays hôtes », indique-t-il. Outre ces menaces et agressions parfois fatales auxquelles sont exposés ces professionnels, RSF constate que leur droit à la liberté de déplacement et de résidence sont restreints, comme celui de quitter un pays et d'y revenir.


Des journalistes syriens exilés en Turquie, en Jordanie et au Liban craignent autant les forces qui les persécutaient dans leur pays que les autorités dans le pays d'accueil, dénonce Reporters sans frontières (RSF) dans un rapport hier.
Ces journalistes « admettent craindre le régime du (président syrien Bachar el-Assad), l'organisation État islamique (EI), d'autres groupes...

commentaires (0)

Commentaires (0)