X

Économie

Chehayeb interdit les importations de fruits et légumes en provenance de Syrie

Agriculture
K. O. | OLJ
10/06/2016

Le ministre de l'Agriculture, Akram Chehayeb, a décidé hier l'interdiction des importations de fruits et légumes en provenance de Syrie. Il n'a toutefois pas précisé la durée pendant laquelle cette interdiction serait mise en œuvre. « Cette mesure a pour but de protéger les agriculteurs libanais et leurs productions (de fruits et légumes) face à l'afflux de produits syriens sur les marchés locaux (...) surtout pendant le mois du jeûne de ramadan », a déclaré M. Chehayeb dans une interview accordée au quotidien as-Safir dans son édition de jeudi. Contacté par L'Orient-Le Jour, M. Chehayeb n'était pas disponible pour commenter cette décision.

« C'est une mesure positive pour les producteurs agricoles libanais, puisqu'ils réclament depuis 15 ans une politique plus stricte envers les importations de produits agricoles en provenance de Syrie », a affirmé à L'Orient-Le Jour le président de l'Association des agriculteurs, Antoine Hoyek, qui dit néanmoins « ne pas approuver la manière avec laquelle le ministre a procédé ». « Une interdiction pure et simple des importations de fruits et légumes en provenance de Syrie ne relève pas des prérogatives du ministère de l'Agriculture, et va à l'encontre des accords commerciaux signés par le Liban. Il s'agit là d'une décision purement politique et non durable », a commenté M. Hoyek.

Interrogé par le quotidien as-Safir, l'ambassadeur syrien au Liban, Ali Abdel Karim Ali, a déclaré que la décision ministérielle n'était ni dans l'intérêt de la Syrie ni dans celui du Liban et qu'elle risquait d'affecter les relations bilatérales, avant d'appeler le ministre de l'Agriculture à « revoir cette mesure rapidement ».
M. Chehayeb a indiqué, de son côté, que si la Syrie décidait, en guise de représailles, de fermer ses frontières, « cela n'impacterait pas le transport des marchandises libanaises, qui ne passent plus par la Syrie, à l'exception des bananes et des agrumes ».

Le 18 avril dernier, M. Chehayeb avait déjà pris une décision suspendant les importations de fruits et légumes jusqu'à la fin du mois d'avril, sans toutefois préciser les pays concernés par cette mesure.
En 2015, selon les chiffres des douanes, les importations officielles de fruits et légumes en provenance de Syrie s'élevaient à 99 914 tonnes pour une valeur de 44 millions de dollars, tandis que les exportations vers la Syrie s'élevaient à 53 013 tonnes pour une valeur de 21 millions de dollars.

Pour mémoire
L’Association des agriculteurs demande la démission de Chehayeb

Les pommes de terre de la colère

Les agriculteurs en ont vu des vertes et des pas mûres

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

FAURAIT GARNIR LES POCHES DES MILLIONS DE PAUVRES NORDISTES... ON NE SAUVE PAS CENT EN CONDAMNANT DES MILLIONS !

Le Faucon Pèlerin

J'applaudis des deux mains la décision d'Akram Chéhayeb d'interdire l'importation des fruits et légumes de Syrie ou d'ailleurs afin de protéger les producteurs libanais.
La région de Bretagne en France était presque en faillite. Les dirigeants de la Région ont décrété un slogan : "Consommez breton."
Je souhaiterais que les Libanais, tous les Libanais, adopteraient ce slogan : "Consommez libanais."

M.V.

C'est débile , comme explication ...pourquoi les libanais qui pratiquent le Ramadan devraient payer plus cher leurs nourriture ce mois ci...?! et forcément les autres aussi...!

fabienne beyruti fakhoury

first of all the fruts are smelling bombs second all her life siria closed the road when we should pass over them and so many people losted everything

Beauchard Jacques

Mesures inconséquentes et violentes, comment est-ce possible?????

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

QUE CROIT-IL FAIRE... SAUVER LES PRODUCTEURS NATIONAUX... IL NE SAIT PAS QUE LES MILLIONS D,HABITANTS DU LIBAN NORD... LES PLUS PAUVRES DU PAYS... ACHETENT LA CAISSE DE LEGUME OU DE FRUITS VENUS DE SYRIE A UN DOLLAR AU MARCHE DE TIBBANEH DE TRIPOLI ?

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le compromis présidentiel et les dommages collatéraux

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants