Rechercher
Rechercher

Liban - municipales

Ambiance festive avant l’heure à la résidence familiale de Boutros Harb

Comme le veut la tradition à l'occasion d'événements politiques majeurs dans la région, le ministre des Télécommunications, Boutros Harb, a ouvert hier aux électeurs, pour ce dimanche d'élection municipale, les portes de sa maison familiale, située à l'entrée de son village d'origine, perché dans les montagnes.

« Je pense que la liste que je soutiens va passer en entier, avec une grande marge », a déclaré à L'Orient-Le Jour un Boutros Harb totalement confiant, alors que les opérations électorales pour les municipales à Tannourine s'achevaient en début de soirée. « Selon moi, il y aura une différence de 1 000 ou 2 000 voix entre le dernier de notre liste et le premier de la liste "Tannourine nous rassemble" », a ajouté Dany Khoury Harb, membre de la famille présent pour l'occasion.
L'ambiance était festive avant l'heure à la résidence de Boutros Harb. Des drapeaux arborant le cèdre bleu et le nom de la liste décoraient les lieux. Ce symbole se retrouvait également sur les T-shirts, bandeaux et casquettes portés par les partisans de tous âges.
Tout au long de la journée, la large demeure familiale a vu un flux continu de visiteurs enthousiastes. En début de soirée, ils étaient plusieurs dizaines à être présents, dégustant des sandwiches ou acclamant les interventions de M. Harb sur les chaînes télévisées, un écran géant étant installé à l'extérieur.
À l'instar du ministre, les électeurs et les membres de la liste paraissent confiants et ne semblent pas se préoccuper de leurs adversaires, soutenus par l'alliance entre le Courant patriotique libre et les Forces libanaises. Celle-ci avait été vivement critiquée par le ministre qui avait déclaré il y a quatre jours à L'Orient-Le Jour que cette alliance menait une bataille « visant à éliminer notre présence, notre diversité et notre liberté politique ». « Il est normal que les partis visent à éliminer leurs adversaires politiques en cas d'élections », a-t-il relevé hier sur ce plan, en nuançant ses propos.
« J'ai senti un enthousiasme que je n'avais jamais ressenti. On a la confiance des gens », a déclaré le ministre. On estimait en début de soirée une participation de plus de 50 % dans le village, constituant approximativement 4 000 voix. Ce chiffre est relativement haut en comparaison avec les élections municipales précédentes. Le ministre l'explique par l'implication et l'intérêt politique manifestés par les citoyens de Tannourine.

Comme le veut la tradition à l'occasion d'événements politiques majeurs dans la région, le ministre des Télécommunications, Boutros Harb, a ouvert hier aux électeurs, pour ce dimanche d'élection municipale, les portes de sa maison familiale, située à l'entrée de son village d'origine, perché dans les montagnes.
« Je pense que la liste que je soutiens va passer en entier, avec une...
commentaires (4)

Sans oublier les Ghazlélbanééétes !

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

16 h 42, le 31 mai 2016

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Sans oublier les Ghazlélbanééétes !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    16 h 42, le 31 mai 2016

  • IL AURAIT DU Y AVOIR PARTOUT DES RIFI... POUR QU,ILS DONNENT L,OCCASION AU PEUPLE DE S,EXPRIMER LIBREMENT ET DE FAIRE VOIR QUE LES LINANAIS NE SONT PAS TOUS DES MOUTONS... MAIS RIFI EST -UN- QUE DIEU LUI DONNE LA SANTE ET LE GARDE !

    JE NE COMMENTE PAS. JE PARLE AU PEUPLE.

    19 h 37, le 30 mai 2016

  • Hâllâh hâllâh ! Une tonne de Kébbéhhh va être écoulée !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    19 h 09, le 30 mai 2016

  • Ambiance festive avant l’heure à la résidence familiale de Boutros Harb AVEC LE STUPIDE RALLIIEMENT DES FL A L'AXE CPL/HIZEBOLA IL REVIENT AUX INDEPENDANTS CHRETIENS DU 14 MARS COMME HAREB HOBEICHE CHAMOUN KHAZEN OU SOUAID DE REPRENDRE LE FLAMBEAU ABANDONNEE PAR LES FL ULTIME LOT DE CONSOLATION FACE A CET ENORME GACHIS COMMIS PAR LES FL AU NOM DU PRAGMATISME :LES CHRETIENS DU LIBAN ONT PROUVEE QU'IL REFUSAIENT TOUT TANDEM OU LEADERSHIP HEGEMONIQUE OU TOTALITAIRE GENRE AMEEL/HIZEBOLA

    Henrik Yowakim

    16 h 15, le 30 mai 2016

Retour en haut