Dernières Infos

Syrie: des attentats de l'EI font huit morts dans le nord-est (OSDH)

AFP
22/05/2016

Huit personnes ont été tuées dans une série d'explosions survenues dans le nord-est de la Syrie, a indiqué dimanche l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), des attentats attribués au groupe jihadiste Etat islamique (EI).

A l'extérieur de la localité de Tal Tamr, à environ 40 km de la frontière turque, deux voitures piégées conduites par des kamikazes ont explosé samedi soir à un point de contrôle des services de sécurité kurdes, connus sous le nom d'Assayech, a indiqué l'OSDH.

Le porte-parole de la police kurde Abdallah Saadoune a déclaré à l'AFP que ses forces avaient été alertées sur une possible attaque.
Selon lui, "cinq de nos hommes ont été tués lorsque les voitures se dirigeaient vers Tal Tamr", une agglomération contrôlée par les forces kurdes et déjà ciblée par l'EI.

L'agence de presse du groupe ultraradical sunnite, Amaq, a fait état d'une "opération suicide" qui a fait selon elle des dizaines de morts dans les rangs d'Assayech, sans toutefois préciser si l'EI en était responsable.
Quelques heures plus tard, une autre attaque a eu lieu dans le centre de Qamishli, un ville majoritairement kurde déjà été attaquée à plusieurs reprises par l'EI.

Selon l'Observatoire, "deux membres de l'EI ont fait détonner leur ceinture d'explosifs près d'un restaurant et d'une boulangerie", dans le quartier chrétien de Wousta. Trois chrétiens ont été tués et d'autres ont été blessés, a indiqué l'OSDH.
Une source au sein de la milice chrétienne syriaque "Sotoro", en charge de la sécurité de ce quartier, donne le même nombre de morts mais précise que 15 autres personnes ont été blessées.

Amaq a également fait état de cette attaque sans en préciser les auteurs.
La majorité de la province de Hassaké, dont Qamichli fait partie, est contrôlée par les forces kurdes qui y a établi une "administration autonome".
Les combattants kurdes sont à la pointe du combat contre l'EI et ont remporté plusieurs victoires dans le nord et l'est du pays mais les jihadistes ont répliqué par une série d'attaques suicide.
Plus de 270.000 personnes sont mortes depuis le début de la guerre civile en Syrie en mars 2011.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Au-delà du ton violent, Nasrallah et Hariri maintiennent entrouverte la porte des négociations...

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué