X

À La Une

En Iran, des arrestations en série dans le milieu de la mode

Répression

Les personnes détenues sont accusées de propagation de "culture anti-islamique", notamment pour avoir publié des photos de femmes non voilées sur Instagram.

OLJ/AFP
16/05/2016

Huit personnes liées au milieu de la mode et accusées de propagation de "culture anti-islamique", notamment pour avoir publié des photos de femmes non voilées sur Instagram, ont été arrêtées en Iran, selon le chef du tribunal chargé de la cybercriminalité.

Depuis deux ans, une opération de justice intitulée "Araignée II" a identifié au total 170 personnes qui géraient des pages sur Instagram, dont 59 photographes et maquilleurs, 58 mannequins, 51 responsables de maison de couture, d'après un communiqué officiel.

"Nous avons découvert que 20% du réseau Instagram iranien était contrôlé par les milieux de mode", a déclaré dimanche soir Javad Babaie, juge au tribunal chargé de la cybercriminalité, à la télévision d'Etat.
Il a ajouté que 60% des utilisateurs iraniens d'Instagram suivaient ces pages. Ce service de messagerie est très populaire en Iran, où Facebook et Twitter sont interdits.

Les huit personnes arrêtées "propageaient un contenu immoral et une culture anti-islamique", notamment des photos de mannequins non voilées, a-t-il ajouté. C'est, selon lui, le devoir de la justice "d'agir contre ceux qui commettent de manière organisée de tels crimes".

En plus des huit arrestations, des procédures et avertissements ont été lancés à l'encontre de 21 autres personnes.

 

(Lire aussi : En Iran, 7.000 indicateurs en civil pour lutter contre "l'immoralité" à Téhéran)

 

Dimanche, la télévision d'Etat a diffusé en direct une émission dans laquelle une mannequin, Elham Arab selon les médias, expliquait "volontairement" devant le procureur de Téhéran qu'elle regrettait ses actes, notamment la publication de ses photos non voilée sur les réseaux sociaux, et conseillait aux Iraniennes de ne pas commettre la même "erreur".
Elle a affirmé qu'elle gagnait jusqu'à l'équivalent de 3.300 dollars par mois alors que le salaire minimum en Iran est d'un peu plus de 200 dollars mensuels.

Depuis la Révolution islamique de 1979, le voile islamique est obligatoire en Iran pour toutes les femmes.
En mars, le porte-parole de l'autorité judiciaire avait annoncé l'arrestation de "huit mannequins, dont certaines libérées sous caution". "Certaines d'entre elles sont accusées de charges lourdes, propagation de la prostitution et de la corruption", avait-il affirmé. Il n'a pas été précisé si ces huit arrestations correspondent à celles évoquées dimanche par Javad Babaie.

 

Lire aussi

En Iran, une application mobile pour éviter la police des mœurs

 

Rohani : la police n'est pas là pour faire appliquer la loi islamique

 

Iran : arrestation d'un chanteur pop et de plusieurs internautes

 

La charia en Iran : quelle évolution, quels progrès ?

 

Iran : 40.000 voitures de femmes mal voilées immobilisées en huit mois

 

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Leur abrutissement façon mollâhs, n’est que le comble de la mode et de l'art !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

PIRE QUE L,AUTRE FACE DE LA MEME MONNAIE !

Houri Ziad

Sauf que le mariage de l'METEA...pour qqs heures,avec ces memes mannequins est tt a faif legal....a preciser que le cheikh qui etablit ces contrats empoche qqs centaines de dollars.....

Atalante fugitive

Purée, les frustrés et autres obsédés s-----s!

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Avec le début de la prospection, le Liban face à de nouvelles perspectives

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

À table

Quatre mouloukhyés à goûter

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants