Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

Malgré les dommages, le site de Palmyre « en grande partie » préservé, selon l’Unesco

Malgré de « graves dommages » infligés par le groupe État islamique (EI), le site archéologique de Palmyre, dans l'est de la Syrie, « conserve en grande partie son intégrité et son authenticité », selon une mission d'experts de l'Unesco. Les experts, qui se sont rendus sur place pour dresser un premier état des destructions, n'ont pu « constater qu'à distance les dommages causés au temple de Bel » ou les « graves dommages » subis par la citadelle mamelouke qui surplombe la ville, en raison des opérations de déminage, précise le communiqué publié hier par l'organisation basée à Paris. Mais ils ont estimé « qu'en dépit de la destruction de plusieurs structures emblématiques, le site archéologique de Palmyre conserve en grande partie son intégrité et son authenticité ». « L'Unesco va travailler avec l'ensemble des partenaires pour adopter les mesures de sauvegarde d'urgence », ajoute le communiqué.

Malgré de « graves dommages » infligés par le groupe État islamique (EI), le site archéologique de Palmyre, dans l'est de la Syrie, « conserve en grande partie son intégrité et son authenticité », selon une mission d'experts de l'Unesco. Les experts, qui se sont rendus sur place pour dresser un premier état des destructions, n'ont pu « constater qu'à distance les dommages...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut