Rechercher
Rechercher

Liban - Rapt de mineurs

Libération de la mère et des journalistes australiens complices

Sally Faulkner, la femme australienne qui avait été arrêtée pour avoir tenté, le 6 avril, d'enlever ses deux enfants mineurs qu'elle a eus avec son ex-mari libanais, Ali el-Amine, a été libérée sous caution hier, en même temps que quatre journalistes de la télévision australienne qui l'avaient accompagnée en filmant l'opération du rapt, commis dans la banlieue sud.
L'Agence nationale d'information (Ani) a rapporté sur ce sujet que le juge d'instruction du Mont-Liban, Rami Abdallah, poursuivra son enquête sur l'enlèvement commis lorsque les deux jeunes mineurs attendaient l'autocar scolaire avec leur grand-mère paternelle. L'Ani a indiqué en outre que l'audience d'hier, consacrée à la réconciliation entre le père et la mère, s'est clôturée par le retrait de la plainte déposée par M. Amine et sa mère contre son ex-épouse et les quatre journalistes accusés de participation au rapt.
L'AFP a rapporté pour sa part que les cinq personnes libérées pourront sortir incessamment du territoire libanais, indiquant que, pour autant, les charges criminelles contre elles n'ont pas été supprimées et que le jugement « sera émis par contumace ».
Rappelons que les enfants avaient été retrouvés quelques jours après l'enlèvement dans la maison maternelle à Beyrouth et avaient été remis à leur père.


Sally Faulkner, la femme australienne qui avait été arrêtée pour avoir tenté, le 6 avril, d'enlever ses deux enfants mineurs qu'elle a eus avec son ex-mari libanais, Ali el-Amine, a été libérée sous caution hier, en même temps que quatre journalistes de la télévision australienne qui l'avaient accompagnée en filmant l'opération du rapt, commis dans la banlieue sud.L'Agence...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut