Dernières Infos

Libye: le cabinet d'union prend le contrôle de deux ministères à Tripoli

AFP
18/04/2016

Le gouvernement d'union nationale libyen a annoncé lundi avoir pris le contrôle des sièges de deux ministères dans la capitale Tripoli, près de trois semaines après son arrivée dans le pays.

Issu d'un accord politique signé au Maroc fin 2015, sous l'égide de l'Onu, le cabinet d'union avait annoncé dimanche qu'il prendrait lundi le contrôle de ses premiers ministères à Tripoli, un pas supplémentaire pour asseoir son autorité dans ce pays livré aux milices et pouvoirs rivaux depuis des années.
Mohamad al-Amari, ministre d'Etat, "a pris le contrôle des sièges" des deux ministères "en sa qualité de représentant du gouvernement d'union", a indiqué le gouvernement dans un communiqué reçu par l'AFP.

Il s'agit du ministère de l'Habitat et des travaux publics et de celui des Affaires sociales, a déclaré à l'AFP le conseiller de presse du gouvernement, précisant que l'installation, annoncée lundi, dans le ministère de la Jeunesse et des Sports avait été reportée.

Arrivé le 30 mars à Tripoli par la mer, le gouvernement a pris ses quartiers dans la base navale de la capitale. Il a rallié le soutien d'acteurs économiques clé comme la compagnie nationale pétrolière et la Banque centrale ainsi que celui d'une partie des autorités de Tripoli, aux mains d'une coalition de milices depuis l'été 2014.

Ce gouvernement a reçu une nouvelle marque de soutien lundi avec la visite surprise dans la capitale du ministre britannique des Affaires étrangères Philip Hammond qui a rencontré le Premier ministre désigné Fayez al-Sarraj, quelques jours après une démarche similaire de ses homologues italien, français et allemand.

Ce cabinet s'est autoproclamé en fonctions en mars mais sa légitimité n'a pas encore été consacrée par un vote du Parlement, basé dans l'est du pays, qui devait intervenir lundi.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué